27-02-10

Tortures en prison de Hasselt: Lettre au ministre de la justice

DeClerck1

Bruxelles, le 25 février 2010
 
Ministre de la Justice Stefaan de Clerck
Waterloolaan 115
1000 Bruxelles
 
Cher Monsieur le Ministre,

Sujet: La prison de Hasselt - Marcel Vervloesem - privé de soins médicaux - refus de le transférer
 
Par la présente je vous envoye encore une fois un compte-rendu de la situation dans la quelle M. Marcel Vervloesem se trouve. Comme vous le savez, M. Vervloesem est incar-
céré déjà depuis trois semaines à la prison de Hasselt vers laquelle il a été transféré, bien que sa comparution devant la cour pour l'exécution des peines pénales d'Anvers, qui avait été le motif affiché pour ce transfert, ne durait pas plus d'une heure.
 
Comme vous le savez, ayant été amplement renseigné sur ce sujet, Marcel Vervloesem est gravement malade. Il est cardiaque, diabétique grave, il a des problèmes de reins, et il souffre d'un cancer sommeillant. Ces problèmes de santé dont il souffre ont déjà nécesité 20 hospitalisations d'urgence pour qu'il soit opéré (cinq de ces hospitalisation ont eu lieu pendant son enfermement en prison.)
Malgré cette situation, Marcel n'a plus vu de médécin depuis déjà trois semaines maintenant, bien qu'il souffre de nouveaux de troubles cardiaques et qu'il a dû subir une lourde opération au coeur il y a tout juste quelque mois. En ce moment sa pression sanguine n'est toujours pas contrôlée.
Depuis quelque semaines il ne peut plus faire les exercices physiques que le médecin de la prison de Turnhout lui avait pourtant prescrits à cause de sa maladie de coeur et de son diabète.
Il ne peut plus recevoir de lettres. Il ne peut ni écrire de lettres non plus, du fait que la cantine spéciale de la prison avait 'oublié' de lui fournir des timbres. Tout comme avant déjà, la prison de Turnhout avait 'oublié' de remettre son dossier médical au personel qui effectuait le transfert de Marcel, de sorte que maintenant il n'y a plus aucun suivi médical de ses maladies. De même, la prison de Turnhout avait 'oublié' de verser de l'argent sur compte à la prison de Hasselt, de sorte que Marcel a été incapable de s'acheter quoi que ce soit. De la même façon on a 'oublié'' à Hasselt pas moins de six fois de suite de remplir les formulaires que requiert la procedure adiministrative pourque son transfert puisse être effectué. Par conséquent, Marcel n'a toujours pas été ramené à la prison de Turnhout. Pareillement, on avait 'oublié' à Hasselt qu'on n'avait pas la voiture réglementaire pour ce genre de transfert, etc.
M. Vervloesem n'a plus reçu de nouvelles à propos de son transfert vers la prison de Turnhout, depuis que ce transfert avaient été reporté pour la sixième fois ce 22 février 2010. Maintenant on lui promet qu'on va le transférer le premier jour de mars prochain.
En outre, M. Vervloesem n'arrive plus à contacter son avocat en ce moment.
La cour d'exécution des peines pénales avait donné deux mois à Marcel pour préparer toutes ses requêtes etc., mais ce dossier est maintenant complètement bloqué. A force de reporter le transfer de Marcel, on essaye apparemment de l'empêcher de s'occuper de ses affaires.
 
La seule chose qu'on a fait est appliquer un collant sur la porte de sa cellule, qui dit 'surveillance spéciale', parce que Marcel commence à devenir désespéré, suite à son long isolement et à l'absence totale de soins médicaux et à cause de la détérioration de son état de santé qui s'en est suivie. Tout cela fait qu' il commence à avoir des idées suicidaires.
 
Apparemment, vos services judiciaires éprouvent un plaisir exquis à martyriser à mort et à pousser au suicide des prisonniers mortellement malades, que vous avez voulu emprisonner jusqu'à la fin de leurs jours afin de pouvoir étouffer certaines affaires. Après avoir réalisé ses sinistres intentions, on pourra toujours prétendre que 'le détenu avait voulu lui-même mettre fin à ses jours'.
 
Je juge ces pratiques de torture que vous faites appliquer par vos services, totalement inadmissibles et par conséquent je vous demande une fois de plus et pour la tantième fois d'immédiatement mettre fin à ces pratiques, avant que M. Vervloesem ne succombe à une attaque cardiaque où par suite de quelque acte désespéré.
 
J'insiste aussi pourque vous régliez enfin le transfert de M. Vervloesem vers Turnhout.
 
Si vous ne pouvez pas disposer pas d'un véhicule pour ce transfert, nous sommes toujours prêts à en louer un pour vous, vu que cela ne nous coutera pas les 9.000.000 d'euros que vous dépensez pour la location de votre prison à Tilburg.
 
Je vous fais parvenir encore une fois la copie de la liste des plus de 20 hospitalisations et opérations d'urgence de M.Vervloesem, dans l'espoir que vous voudriez enfin en tenir compte 
 
Comptant sur le fait que vous voudrez respecter vos propres paroles regardant une 'Justice humaine', et en attendant votre reponse, je signe,
 
Respectueusement vôtre,
 
Jan Boeykens
Président de l'ASBL Werkgroep Morkhoven
 

Werkgroep Morkhoven vzw-asbl Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
nr. 443.439.55
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu

http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/
http://www.droitfondamental.eu/

 


 

prev13Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée…

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.


kaartvzw Werkgroep Morkhoven – le réseau pédocriminel de Zandvoort:

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/
Morkhoven Skynet
Droit Fondamental – (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website – http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine – Droit Fondamental
Patrice Verdi
Verdwijningen – Disparitions – Missing children

Gevangenis Turnhout
Marcel Vervloesem
Afdeling 4 – Cel: 86
Wezenstraat, 1
2300 Turnhout
Belgique

Signez la pétition ‘Free Marcel Vervloesem!’


23-02-10

Prison de Hasselt: les problèmes subsistent

Il y a une heure, j'ai reçu un appel téléphonique de Marcel qui est isolé pendant déjà trois longues semaines dans la prison de Hasselt.
On lui a redonné son télévision (avec un grand écran parce que sinon il ne peut pas lire les traductions). Mais il ne peut pas envoyer du courrier, car il n'a pas de timbres.
Il est maintenant sous surveillance médicale à nouveau.
Si on ne trouve pas une camionette qui le ramène à la prison de Turnhout, sa santé misérable se détériorait.
Le ministre de la Justice Stefaan De Clerck et ses collègues du Cabinet ont été informés de cette situation une fois de plus.