12-04-12

l'Affaire pédocriminelle d'Amsterdam: Est-ce que le ministre de la justice belge a caché d'information ?

Robert M..jpgIl y a quelques semaines déjà que le Werkgroep Morkhoven envoyait des documents de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort qui révèlent le réseau pédocriminel autour les crèches d'Amsterdam, au ministre de la justice belge, Annemie Turtelboom (Open VLD, Parti libéral).

Elle demandait au ministre  de les transmettre à la justice hollandaise.  Mais le ministre n'a jamais répondu sur le demande du Werkgroep Morkhoven...

Entretemps l'activist du Werkgroep Morkhoven, Marcel Vervloesem, qui a révélé l'affaire Zandvoort, meurt lentement à la prison de Turnhout. 

Le ministre a été contacté pour que la vie de Marcel Vervloesem pourrait sauver mais elle ne répond pas.

Ce sont les juges Vander Flaas et Jacobs du tribunal de Turnhout qui ont étouffé l'affaire Zandvoort par poursuivre Marcel Vervloesem pendant 11 ans et qui gardent Marcel Vervloesem 'en prévention' depuis 2 mois à la prison de Turnhout.  Le Werkgroep craint qu'ils veulent meurtrier Marcel Vervloesem.

Par hasard le chef du cabinet de ministre Turtelboom qui prêche 'une magistrature impartiale', est le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout...

---------

Une peine de vingt ans de prison a été requise jeudi par le parquet à l'encontre d'un ancien employé de crèche d'Amsterdam, accusé d'avoir commis des agressions sexuelles sur 67 enfants.

«Le parquet a requis contre Robert M. une peine de vingt ans de prison assortie d'une obligation de soins», a déclaré Yvonne van der Leede, une porte-parole du parquet d'Amsterdam, selon laquelle il s'agit de «la peine la plus élevée pouvant être requise pour ce genre de crimes».

«Les abus sexuels d'enfants ne sont pas uniques, mais la gravité, la manière et l'échelle à laquelle l'accusé l'a fait le sont», a ajouté la porte-parole: «de plus, Robert M. n'a pas montré de vrais remords, que ce soit lors des audiences ou lors des interrogatoires».

L'accusé plaide coupable

Le procès de Robert M., un Néerlandais d'origine lettone âgé de 28 ans, qui avait été arrêté le 7 décembre 2011, s'était ouvert le 12 mars à Amsterdam. Ayant reconnu les faits, l'accusé plaide coupable.

Il avait été employé dans des crèches d'Amsterdam entre 2007 et 2010 où étaient gardés des enfants âgés de quatre ans et moins. Il travaillait aussi comme baby-sitter depuis 2009, entrant en contact avec des parents via internet et gagnant leur confiance pour qu'ils lui confient leurs enfants.

Son conjoint, un Néerlandais de 39 ans, comparaît à ses côtés, accusé de possession de documents de pornographie infantile. Le parquet a requis une peine de douze ans de prison à son encontre.

Quatorze jours d'audience étaient prévus lors du procès, en grande partie à huis clos, d'ici au 20 avril. Les plaidoiries de la défense commenceront mercredi. La date du jugement, qui sera mis en délibéré, n'a pas encore été déterminée.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1197...

17-03-12

Abus sexuels à Amsterdam: Le Werkgroep Morkhoven va contacter les avocats

zandvoortphotos.jpg

L'arrestation et l'enfermement de Marcel Vervloesem, l'activist qui a révélé l'affaire pédo-criminelle de Zandvoort, sont directement liées à l'affaire d'Amsterdam dans laquelle plus que 60 enfants et bébés sont abusés et violés.

Dans les documents que Marcel Vervloesem avait transféré à procureur Bourlet (l'affaire Dutroux), il y a 5 ans, on parle de ces abus et viols à Amsterdam. Mais les juges de Turnhout utilisaient ces documents pour accuser Marcel Vervloesem de 'la possession de pornographie d'enfants'.

Les juges de Turnhout qui décidaient maintenant que Marcel Vervloesem doit rester en prison lorsqu'ils n'ont aucun argument pour motiver leur décision, sont les mêmes juges qui, ont utilisé le procès des médias contre l'activist pendant 11 ans, pour étouffer l'affaire Zandvoort.

Le procès à Amsterdam a justement commencé et les violeurs ont contesté le juge 'parce qu'il donnerait trop d'attention aux parents des victimes'.

Le Werkgroep Morkhoven va contacter les avocats des parents à Amsterdam.


Photo: quelques images des victimes dans l'affaire Zandvoort

----------------------------------------------------------------------

Werkgroep Morkhoven
https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

Kom op voor Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/215391831891549/

Libérez Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/183813718396482/

FREE MARCEL VERVLOESEM
https://www.facebook.com/groups/351114924909219/

Liberate Marcel Vervloesem!
https://www.facebook.com/groups/401416706541407/

Interview Marcel Vervloesem 11-3-2012 Onthullend!
http://www.youtube.com/watch?v=U5aPbNFkB90

Interview Marcel Vervloesem vanuit gevangenis Turnhout (26.2.2012)
http://youtu.be/D7YUtSCoSQs

Interview de Marcel Vervloesem en prison (26.2.2012)
http://www.youtube.com/watch?v=jGaWJ3Tdd3w
http://youtu.be/jGaWJ3Tdd3w

Intervista a Marcel Vervloesem dal carcere di Turnhout 26 2 2012 KlolonlineTV .avi
http://www.youtube.com/watch?v=PKpVNFFS2as&feature=yo...
http://youtu.be/PKpVNFFS2as

Sign/Signez/Teken :
http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

vzw Werkgroep Morkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

Droit Fondamental
http://droitfondamental.eu/

Ecrivez/Write/Scrivere/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, Belgio, België)

07-03-12

Abus des enfants: L'affaire Zandvoort, une affaire d'Etat belge...

zandvoortphotos.jpgMarcel Vervloesem, l'homme qui a révélé l'affaire pédo-criminelle de Zandvoort, et qui est nouveau enfermé en prison après quelques rumeurs dans le tabloid flamand Het Nieuwsblad, a reçu une lettre de la justice. Il est interdit de rencontrer toutes les personnes qui ont lutté ou écrit pour lui (donc, plus seulement les membres du Werkgroep Morkhoven qui l'ont soutenu et visité pendant les 2 ans qu'il se trouvait en prison).

Il est interdit de parler la presse; de contacter les associations qui luttent contre les abus des enfants et de contacter des hommes qui travaillent probablement pour des associations qui luttent pour les droits de l'homme ou les droits des enfants.

Aucun professeur de l'université et aucun membre de la Chambre ou du Sénat peut visiter et parler Marcel Vervloesem en prison. Les membres du Parlement européens sont aussi exclus. 'Parce que tout ces personnes sont des agitateurs qui veulent profiter de cette situation pour mettre en question la justice'.

Marcel Vervloesem est interdit de louer un ordinateur ou une machine à écrire car 'ça perturbe l'ordre public et la tranquillité dans le système judiciaire'. Marcel Vervloesem ne peut pas éditer son livre 'parce que c'est une menace pour la sécurité publique et ça viole les conditions de sa liberté provisoire'. 'Si il ose publier son livre, il a le risque d'être détenu pendant 2 ans.' Si il ose contacter certains hommes, ça peut dommager son cas'.

L'activist était invité à confirmer qu'il avait lu la lettre et de signer qu'il allait d'accord avec sa continu, ce qu'il a refusé.

On ne sait pas qui a rédigé la lettre mais on le retrouve sans doute dans le dossier judiciaire et le fait qu'il est presque totalement isolé du monde extérieur, preuve que c'est une affaire d'Etat belge 

La couche fine de la constitution démocratique belge, cache un vrai appareil répressive ce qui permit d'emprisonner des hommes sans procès.

Photos: des victimes dans l'affaire Zandvoort

---

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België)

13-02-12

Belgique: La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels

turtelboom-heeft-hervorming-raad-van-state-klaar-id1838428-460x0.jpgLe chef du cabinet de la ministre de la Justice en Belgique (Annemie Turtelboom, Parti Libérale), est le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout. C'est le tribunal de Turnhout qui poursuivit Marcel Vervloesem depuis 1998 et qui veut étouffer l'affaire pédo-sexuelle de Zandvoort (90.000 victimes)...

-------

La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels pose question

13 Février 2012

Dans un courrier envoyé au premier ministre Elio Di Rupo, le Conseil supérieur de la Justice (CSJ) s'inquiète de la présence de magistrats au sein des cabinets ministériels, rapportent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. A la suite de l'affaire Fortis, l'ancien ministre de la Justice avait recommandé la réduction de ce type de transferts entre la magistrature et le monde politique. Dans le gouvernement Di Rupo, des magistrts sont toutefois devenus chefs de cabinet pour la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) et pour le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a). Pour le CSJ, la présence de magistrats au sein des cabinets pose problème et devrait être interdite.

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/856231/la-prese...

Photo: Ministre Turtelboom qui plaide pour une magistrature 'impartiale'

09-02-12

Justice: 'un nouveau déontologie pour la magistrature'...

 

 

Turtelboom.Koekelberg.jpgL'affaire pédo pornographique de Zandvoort (90.000 victimes) doit être caché


Marcel Vervloesem et son avocat étaient invités pour apparaître demain avant le tribunal de la peine. Mais hier, il a entendu que les membres de ce tribunal de la peine qui l'a interdit de parler la presse et de contacter le Werkgroep Morkhoven, ont été déjà réunié le lundi passé et qu'ils ont décidé que sa liberté conditionelle doit arrêter 'pour des raisons graves'. Normalement vu, on reste innocent jusqu'a on prouve qu'on est coupable. Mais en Belgique on a renversé la loi. On est déjà coupable au moment que les tabloids publient quelques rumeurs et accusations. Et on ne peut pas se défendre. En effet, on ne plus parler d'un 'Etat de Droit' en Belgique parce que tout le monde peut être poursuivi (et même liquidé) sur la même manière que Marcel Vervloesem.

Photo: Le Ministre de la Justice belge, Annemie Turtelboom (Parti Liberal), qui prétend de 'lutter la partialité de la magistrature par un nouveau déontologie pour la magistrature'.  
L'homme sur le photo est le (ex) commissaire général de la police fédérale Fernand Koekelberg. Ce dernier se voyait accusé par une plainte anonyme de dépenses privées sur le compte de la police...  Le chef de cabinet de ministre Turtelboom est le procureur Jan Poels de la cour de Turnhout. C'est la justice de Turnhout qui étouffait l'affaire Zandvoort et d'autres affaires concerne l'abus sexuel des enfants. C'est la Justice de Turnhout qui poursuit l'activiste Marcel Vervloesem pendant 14 ans via un procès des médias qui ne respectent pas la présomption d'innocence des accusés et qui considèrent leurs propres publications comme des preuves de la culpabilité de quelqu'un.

-------------------------------------------------

ACTION

Adresses et sites web du ministre de la justice, Annemie Turtelboom
Site Internet http://www.justice.belgium.be/
Cellule stratégique et Secrétariat de la Ministre de la Justice :
Boulevard de Waterloo 115
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 542 80 11
Fax : 02 542 80 00
E-mai :l annemie.turtelboom@just.fgov.be 

Publiez vos lettres au ministre qui prétend de lutter pour une 'magistrature impartiale' !

------------

Marcel pourra sortir pour raison de santé. Mais la Justice belge (et le ministre de la Justice qui est au courant), le veulent laisser mourir au prison. C'est pour ce raison que nous devons nous organiser et contacter toutes les vraies associations pour les droits de l'homme et les associations qui luttent contre l'abus de l'enfant.

Pour celui qui veut écrire Marcel: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (België, Belgique, Belgium). Vous le pouvez envoyer aussi des timbres ou de le demander de le visiter au prison.

Marcel Vervloesem est gravement malade (cancer, coeur, reins, dyabète,).  Nous sommes en plein de contacter des médecins qui ne se laissent pas taire par l'Etat belge.

http://www.facebook.com/groups/MarcelVervolsemGroupeDeSou...