05-05-12

Child abuse: The truth about the Zandvoort case

Julie en Mélissa.jpg

Réunion Publique de Laurent Louis - Dimanche 6 Mai 2012 - 15:00

Kapellelaan 85, 1860 Meise

Message de Laurent Louis sur Facebook - 27 Avril 2012:

"Je sais que vous êtes nombreux à vouloir bouger et mener des actions concrètes pour plus d'éthique et de justice dans notre pays. C'est pour cela que je vous invite à une réunion très importante le dimanche 6 mai 2012 à 15h à 1860 Meise, Kapellelaan, 85. Je prononcerai un discours et ensuite nous pourrons tous faire connaissance et programmer nos actions futures. La Belgique a besoin d'hommes et de femmes courageux, soyez ceux qui libèreront le pays des corrompus et des criminels. Ne l'oubliez pas, ensemble, tout devient possible ! Je compte sur vous pour être présents en nombre ! Faites passer le message. Merci d'avance."

"Chers amis, même si les sites du MLD sont toujours censurés, il vous est toujours possible de rejoindre le Mouvement et de devenir membre. Pour ce faire, rien de plus simple ! Il vous suffit de verser votre cotisation sur le compte BE12 0016 3766 9992 avec la mention "Cotisation membre MLD". Je vous demanderais en plus de m'envoyer un mail sur laurent.louis@live.be avec vos coordonnées complètes. La cotisation est de 20 euros et de 12 euros pour les moins de 35 ans. J'ai besoin de vous afin de changer ce pouvoir corrompu en Belgique. Soyez les élus de demain !"

http://www.facebook.com/pages/Laurent-LOUIS-MLD-Page-officielle/152223684849938

http://www.pedopolis.com/agenda/reunion-publique-de-laurent-louis.html

Photo: Julie et Mélissa (affaire Dutroux). Le rapport d'autopsie remet en question la version officielle que les filles sont morts de faim et de soif...

----------------------------------------------------------------------------

La Vérité autour l'affaire Zandvoort

Bruxelles, 6.5.2012 - On a  fermé le site Web 'Droit Fondamental' de princesse J. de Croÿ.

Sur Google tous les liens et toute l'information autour de l'affaire Zandvoort, les réseaux pédocriminels, le procès contre Marcel Vervloesem, les tortures dans les prisons (et celle de Marcel Vervloesem) ... ont été bloqués.

La princesse a conmencé à créer un nouveau site Web.

La nouvelle adresse est: http://fondationprincessedecroy.morkhoven.org/ (si elle n'est pas déjà désactivé par les services de la Justice belges qui utilisent tous les moyens pour enlever le Werkgroep Morkhoven et la Fondation de l'internet et qui ont décidé de censurer toutes les informations). C'est pour cette raison que les comptes du Werkgroep Morkhoven et de la Fondation sur Facebook, ont été régulièrement fermé.

Il y a plusieurs années, que les criminels qui ont accusé Marcel Vervloesem de 'viol', ont rédigé une petite pétition dans laquelle ils ont demandé de chasser Marcel Vervloesem de son logement social et même que le Werkgroep Morkhoven serait supprimé de l'Internet.  La pétition qui était signé par eux-mêmes, venait sur  l'ordre du jour politique de la ville d'Herentals où le maire Jan Peeters (Parti social-démocrate, membre du Parlement, ancien ministre) acceptait la proposition.  Il envoyait le demande d'expulser le Werkgroep Morkhoven de l'internet au service juridique de la municipalité. Il y a deux ans que Marcel Vervloesem a eté chassé de sa maison.  Même les gens (et leurs mère de 80 ans, gravement malade) qui avaient soutenu le Werkgroep Morkhoven étaient chassé de leur maison après une nouvelle pétition minable qui était transmit au direction de l'entrepise des maisons sociales 'Geelse Bouwmaatschappij'.

L'homme qui organisait les plaintes contre Marcel Vervloesem en 1998 par des rumeurs dans les médias, habite dans le même quartier de Marcel Vervloesem et la famille.  Il est membre du Parti social-démocrate; il connaît le maire personnellement; il fait partie pendant déjà 20 ans du direction du geelse Bouwmaatschappij; il y a quelques années qu'il était nommé comme membre de direction du Centre sociale d'Herentals; puis il a été 'élu' avec 100 voix comme conseiller municipal d'Herentals; il était élu comme président de la Commission de la Sécurité et de la Police d'Herentals et il représente la commune dans deux intercommunales.

Il est remarquable que cet homme ne sait presque pas écrire. Il écrit phonétiquement sans des virgules et des points. Il est donc clair qu'il y a de la corruption politique dans cette affaire.

Mais il y a aussi une autre chose. L'homme qui est homosexuel (le Werkgroep Morkhoven ne veut pas condamner les homosexuels), a 30 procès-verbaux en raison des délits sexuels avec des jeunes garçons qui n'étaient jamais enquêtés par la Justice tandis qu'il y a 4 années que la Justice belge a interdit Marcel Vervloesem de contacter la presse.  Pendants des années, la presse belge lui a permis d'accuser Marcel Vervloesem de la 'pédophilie'. Et l'homme a organisé ses plaintes au moment que la presse internationale, y compris les trois journaux japonais les plus grands, rapportaient de l'affaire Zandvoort.

Marcel Vervloesem qui est gravement malade et est justement revenu d'un admission d'urgence à l'hôpital, se trouve pendant 4 pois en 'préventive' dans la prison de Turnhout qui est si surpeuplée qu'un part des prisonniers doit dormir sur de matelats au sol.  L'enquête judiciaire prouvait qu'il est innocent et le tribunal d'Exuecution de la Peine d'Anvers plaidait pour sa libération mais les juges du Chambre de la Conseil de Turnhout qui l'ont oursuivi pendant 11 ans pour étouffer l'affaire Zandvoort le gardent en prison.

Le Werkgroep Morkhoven pense que l'enfermement de Marcel Vervloesem dans des conditions inhumains est le résultat de la crainte des autorités belges et hollandaises.  Il y a quelques mois que le procès autour les abus des enfants dans les crèches d'Amsterdam a été commencé.  L'affaire Zandvoort est liée à cette affaire et les abus des enfants à Amsterdam étaient à prévenir si la Justice aurait fait son travail.

Il y a quelques semaines que le Werkgroep demandait au ministre de la justice belge, A. Turtelboom (VLD, Parti Libérale) de transmettre les documents de l'affaire Zandvoort qui parlent de l'affaire à Amsterdam, au ministre de la justice hollandais.  Mais le ministre ne répondait pas.  Robert M., nommé le 'Monstre de Riga, qui (comme arc Dutroux) est présenté comme un 'prédateur isolé' a été rapidement condamné à date de 6 avril 2012. Mais il est condamné sur un dossier incomplet et le réseau des abuseurs des enfants reste exister.

-----

Marcel_nieuwsblad_001.jpg

They closed down the website 'Droit Fondamental' (Fundamental Rights) of princess J. of Croÿ.

All the links on Google and all the information on this website around the Zandvoort case, pedophile networks, the lawsuit against Marcel Vervloesem, torture in prisons etc ... have been blocked.

The princess is busy now creating a new website.

The new address is: http://fondationprincessedecroy.morkhoven.org/ (if the link is not disabled by the services of the Belgian Justice department which use any means to remove the Werkgroep Morkhoven and the Foundation of the Internet and have decided to censor all their information.. 

It is for this reason that in the past also the accounts of Werkgroep Morkhoven and the Foundation of the princess on Facebook, were regularly closed down)..

Several years ago, the criminals who accused the anti-childporn-activist Marcel Vervloesem of 'rape', wrote a small petition in which they asked to hunt Marcel Vervloesem out of his social housing home.. They asked even to remove the Werkgroep Morkhoven from the Internet. 
The petition was signed only by themselves, was then discussed in the meetings of municipal council of the city, and finally the mayor of Herentals, Jan Peeters (Social Democratic Party, member of Parliament, former Minister), accepted the proposal. 
He sent the request to expel the Werkgroep Morkhoven from the Internet to the Service of Legal Affairst of the municipality. 

Two years ago, Marcel Vervloesem was driven out of his home. Even a family (and their  80 years old mother who was seriously ill) which had supported the Werkgroep Morkhoven, was driven out of their homes as a result of an other petition made by these criminals which was forwarded to the director of the  social housing company 'Geelse Bouwmaatschappij' which is subsidized by the Belgian government.

V., the man who organized the complaints against Marcel Vervloesem in 1998 by spreading all kinds of rumors in the media, lives in the same neighborhood as Marcel Vervloesem and the above-mentioned family. 
He is a member of the Social Democratic Party; he knows the mayor personally; and he has been a member for 20 years already of the direction-board of the Geelse Bouwmaatschappij. A few years ago he was appointed  a member of the Centre for Social Affairs of the city of Herentals; then he was 'elected' with 100 votes as a councelor of Herentals; and finally he was elected as Chairman of the Committee on Security and Police of Herentals and therefore he represents the city in two intermunicipal election campaigns.

It is a remarkable fact that V. can hardly write. He writes phonetically without using any commas and full-stops. 
So it is therefore clear that what we have here is a case of political corruption.


But there is something more. 
There are about 30 police reports on V. - who is gay (Werkgroep Morkhoven does not condemn homosexuals in any way though)- because of sexual offenses against young boys. These reports have never been investigated by the legal authorities.. 
For 14 years already, the Belgian press is allowing V. to accuse Marcel Vervloesem of 'pedophilia' without any evidence, while four years ago, Belgian justice authorities decided in a court-case, to ban Marcel Vervloesem from speaking with the press
That is very strange.

It is also remarkable that V. accused Marcel Vervloesem just at the time when the international press, including the three largest Japanese newspapers, were reporting about the Zandvoort case because this case proved for the first time that international pedo-criminal networks  really exist, while this fact is still denied today by the Belgian government that is still traumatized by the Dutroux case.

In the Zandvoort file there is also a picture of a well-known French youth magistrate abusing a young boy.  This magistrate has good contacts with some members of the French government. And it was Georges Zicot, the police inspector who was accused in the Dutroux case, who claimed in a fax that the magistrate 'was not a magistrate but a man from the criminal nightclub-circles of Charleroi' (which is wrong)..
Is there a link between de Dutroux case and the Zandvoort case ?

Marcel Vervloesem, who is seriously ill (cancer, kidney disease, heart disease, diabetes) has just come back from the intensive care  of the hospital of Turnhout , where he spent 5 days, all the while being  tied to his bed with an iron chain,
He now is back again in the prison of Turnhout, which is so overcrowded (210 prisoners while the prison is made for just 120 prisoners) that many prisoners have to sleep on mattresses on the ground.  He is also being harassed again, because the direction of the prison has restarted to block his letters.
He has been held now  for almost 5 months in custody, although the judicial investigation showed that he is innocent and the Antwerp Parole-court pleaded for his release. 
Remarkable: The judges of the criminal court of Turnhout who are keeping him behind  bars are the same judges who have been persecuting him during these last 11 years in order to cover-up the Zandvoort case.  
The Minister of Belgian Justice, A. Turtelboom (VLD, Liberal Party), who preaches 'a legal system without even a glimps of partiality', has been repeatedly informed about the partiality of just these judges. 

The Morkhoven group 
presumes that Marcel Vervloesem's confinement in inhumane conditions is the result of the fear of the Belgian and Dutch authorities. 
A few months ago began the trial about the abuse of children in kindergarten-schools in Amsterdam. The Zandvoort case is related to this case and the abuse of these children in Amsterdam could have been prevented if the Justice authorities had done their job.

A few weeks ago, the Morkhoven Group asked the Minister of Justice to forward the documents of the Zandvoort case that talk about the Amsterdam case, to the Dutch Minister of Justice. 
But the Minister didn't answer our letter.. 
Robert M., called the 'Monster of Riga' in the tabloids, who (as Marc Dutroux was) is presented all the time as an 'isolated predator ', has in the mean-time been rapidly sentenced on April 6th, 2012. But he has been sentenced on an incomplete file, which means the network of child molesters he was part of still exists and continues its crimes...

Photo: Marcel Vervloesem, Princess of Croÿ and Jan Boeykens of Werkgroep Morkhoven  Translation: Eheu

07-03-12

Zandvoort childporn case: Why is it covered up ?

Mandela_on_Israeli_apartheid.jpgZandvoort childporn case...

Why Marcel Vervloesem, who revealed the Zandvoort child porn case (90.000 victims), is locked up in prison again ? Why Justice and tabloids prosecuted him during 11 years ? Why he has since four years a ban to talk the press ? Why he has a ban to meet his friends of the association Werkgroep Morkhoven who visited him during 2 years every week in prison ? Why he has a ban to talk with members of the parliament and the european parliament ? Why the exculpatory documents disappeared from his judicial file ? Why the Zandvoort case was covered up ? Why is he threatened with a prison sentence of 2 years when he publishes his book ? Why he had a ban to travel anymore ? Why he has a ban to partipate to organisations fighting child abuse ? Why the minister of Belgian justice who wants magistrates without partiality, keep silent ? What the Belgian government has to hide ?