24-03-12

Scandal pédo-pornographique de Zandvoort: l'activiste Marcel Vervloesem

Zandvoort_clientsfrancais.gif"Le sonneur d'alarme et activiste Marcel Vervloesem s'efforce déjà depuis des années pour servir la cause des enfants victimes d'abus sexuel et de viol. Cet homme est aussi celui qui a mis au jour le scandal pédo-pornographique de Zandvoort ( Pays-Bas, '98) où il s'agit de près de 90.000 victimes.

On (c.à.d. la Justice et les média belges d'abord, autrement dit 'la politiue') fait tout depuis 14 ans déjà pour essayer de réduire Marcel Vervloesem au silence, parce que beaucoup de personages haut-placés sont impliqués dans ce scandal, et que ce scandal a des liens avec l'affaire Dutroux et avec l'affaire pédocriminelle d'Amsterdam autour de laquelle les médias et la Justice néerlandaise s'agitent récemment (mais qui remonte à au moins la même époque que l'affaire Zandvoort, et sur cette même affaire M.Vervloesem a également à cette époque déjà réceuilli et tenté de fournir aux autorités des informations importantes), et avec d'autres scandales pédocriminels à travers toute l'Europe et même le monde entier, - et tout cela a des ramifications énormément vastes et compliquées touchant à des scandales et problèmes d'un ordre mondial c.à.d. hautement 'politiques' (trafique d'armes, de drogues, crimes de guerre, terrorisme, criminalité liée aux grandes multinationales, influence de 'sociétés secrètes' ou sectes etc...)

Pour un aperçu 'historique' assez approndi et exhaustif de tous ces scandales intriqués et de toutes ces embrouilles autour de sonneurs d'alarme comme Marcel Vervloesem, je vous conseille de regarder ces 4 documentaires faits par et avec la participation de gens sérieux et professionels.

Ils sont soustitrés en néerlandais (Nederlands ondertiteld), mais comme ce sont des productions francophones, l'audio est en français. (Pour ne pas submerger le specateur moyen (assez facilement dépassé déjà il paraît, surtout aussi par les temps qui courent) par trop de matériaux, je laisse ici de côté le dernier aspect mentioné ci-dessus, c'est à dire celui des problèmes et intrigues politiques mondiaux liés à tout ceci.

Néanmoins, le 'spectateur engagé' débutant trouvera de quoi éventuellement rassasier le plus gros de sa faim en parcourant les autres documentaires français qu'on trouvera sur la même page Vimeo où se trouvent les films suivants: ) http://vimeo.com/29374513 (1ere partie) http://vimeo.com/29653140 (2eme partie) http://vimeo.com/30006971 http://vimeo.com/31807805 

22-03-12

ESCALATION DANS L'AFFAIRE DE MOEURS D'AMSTERDAM

turtelboom-schuld-van-impasse-ligt-bij-koning-en-di-rupo.jpgBruxelles, le 21 mars 2012

A Mme la Ministre Turtelboom 115, Avenue de Waterloo 1000 Bruxelles

Objet: L'affaire pédopornographique de Zandvoort- L'affaire de moeurs d'Amsterdam- L'incarcération et le mauvais traitement de Marcel Vervloesem

Chère Madame,

Bien que j'attends toujours votre réponse à ma dernière lettre, je me permets d'ores et déjà de demander votre attention urgente au sujet des problèmes suivants, puisqu'il est question d'une escalation de la situation autour de Marcel Vervloesem.

Nous avons appris que vos services empêchent désormais M. Vervloesem de faire des appels téléphoniques, Ils font cela en négligeant de verser son argent sur sa carte téléphonique, de sorte que son crédit d'appels est épuisé.

En plus, hier nous avons appris que la prison a essayé de le forcer à laisser l'enveloppe des lettres qu'il écrit ouverte en les envoyant, pourqu'on puisse copier leur contenu avant, - ce qui est clairement une violation du secret épistolaire et de la loi sur les instiutions pénitentiaire en vigueur actuellement.

On a aussi imposé des restrictions au droit de visite de l'activiste depuis son incarcération. Il n'y a que sa fille que a le droit de lui rendre visite. Cela est une enfreinte au droit de visite du détenu. On lui interdit de parler à des journalistes, des parlementaires ou euro-parlementaires, comme à des professeurs aussi. La cour correctionelle de Turnhout lui a imposé il y a quatre ans une interdiction de parler à la presse, ce qui constitue une violation de la liberté d'expression et de la liberté de la presse que la Constitution belge garantit pourtant.

Non seulement on a confisqué le manuscrit du livre auquel M. Vervloesem travaillait, et menacé de l'incarcérer pendant deux ans s'il faisait publier ce livre, mais encore on menace d'enfermer M. Vervloesem dans la cellule d'isolement s'il ose encore parler de l'affaire pédopornographique de Zandvoort. Cela constitue une claire violation de la loi belge sur les institutions pénitentiaires, et c'est en plus une enfreinte aux traités européèns sur les droits de l'Homme, qui interdisent l'intimidation et le traitement arbitraire des détenus.

Aujourd'hui M. Vervloesem n'a reçu aucun courrier, ce qui indique que maintenant on a aussi commencé à bloquer le courrier entre lui et ses correspondants. Cela constitue de nouveau une violation de la loi belge sur les prisons et du Traité européèn sur les Droits de l'Homme qui a aussi été signé et adopté par la Belgique.

Vos services, qui trouvent également acceptable que M. Vervloesem croupisse dans une de vos prisons surpeuplées à cause d'une histoire inventée publiée dans Het Nieuwsblad, tandis qu'il souffre de graves maladies, étant malade des reins, cardiaque et diabétique, ont maintenant en plus décidé de le priver de son régime alimentaire anti-diabétique. Cela constitue une autre violation de la loi belge sur les prisons qui prescrit un droit égal aux soins médicaux pour toute personne, y compris pour ceux qui se trouvent en détention.

Si quelqu'un meurt à cause d'une privation volontaire des médicaments dont il a besoin, de soins médicaux ou de nourriture approprié, la loi considère cela comme un acte de meurtre.

Je tiens à vous rappeler que lorsque M. Vervloesem était enfermé dans la prison de Bruges, on a escamoté son dossier médical. Aussi bien dans la prison de Turnhout, que dans celles de Bruges et Hasselt on a privé M. Vervloesem des soins dont il avait besoin. Dans l'hôpital de Bruges, où M. Vervloesem a dû subir alors une lourde opération ouverte au coeur, il a été sur ordre de la Justice enchaîné à sa chaise roulante, à la table d'opération, et pendant cinq jours de suite à son lit d'hôpital. Cela sont des pratiques de torture qui en dépit des traîtés européèns qui les interdisent, s'avèrent être des pratiques quotidiennes dans les prisons européènnes, malgré le fait qu'elles ont été l'objet de nombreuses condamnations par les autorités de l'UE à Strassbourg.

L'asbl Werkgroep Morkhoven ne souhaite d'aucune façon tolérer ces pratiques illégales et inhumaines. Elle vous invite par conséquence avec insistance de prendre votre responsabilité politique dans cette affaire et d'intervenir de la façon qui s'indique.

Elle vous prie aussi de transmettre à la cour pénale d'Amsterdam les documents appartenant au dossier de l'affaire pédopornographique de Zandvoort qui se rapportent à l'affaire de moeurs à Amsterdam que cette cour est en train de juger en ce moment, pourque ses juges puissent disposer d'un dossier complet pour leur examination de cette affaire.

En attentant votre réponse, je vour prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués.

Jan Boeykens Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven 10, Rue Faider 1060 Saint-Gilles

21-03-12

Zedenzaak Amsterdam escaleert

turtelboom-schuld-van-impasse-ligt-bij-koning-en-di-rupo.jpg

Brussel, 21 maart 2012

Minister Turtelboom
Waterloolaan 115
1000 Brussel

 
Geachte Mevrouw Turtelboom,
 
Betreft: Kinderpornozaak Zandvoort - Amsterdamse zedenzaak - Opsluiting en mishandelig van Marcel Vervloesem 

Ik hoop dat u de brief die ik u zopas verzonden heb, in goede orde hebt ontvangen.  

De zaak blijkt inmiddels verder te escaleren.

Ik vraag dringend om uw aandacht in de volgende kwesties:

We vernamen dat uw diensten thans beslist hebben om Marcel Vervloesem te beletten dat hij nog zou telefoneren. Dat doen zij door zijn belwaarde niet meer aan te vullen. 

Gisteren wilden uw diensten hem verplichten om zijn brieven open te versturen zodat zij gekopieerd konden worden. Dat is een schending van het briefgeheim en van de bestaande gevangeniswet.

De aktievoerder heeft sinds zijn opsluiting, een beperkt bezoekrecht.  Alleen zijn dochter mag op bezoek komen, wat een aantasting is van het bezoekrecht.
Hij mag geen journalisten, parlementsleden, euro-parlementsleden of professoren spreken. De strafrechtbank van Turnhout legde hem vier jaar geleden een spreekverbod met de pers kreeg op, wat een aantasting is van de vrije meningsuiting en de persvrijheid die in de Belgische Grondwet worden gewaardborgd.

Na de inbeslagname van het script van zijn boek en de bedreiging van hem twee jaar op te sluiten indien hij zijn boek zou laten uitgeven, dreigen uw diensten ermee om hem te isoleren indien hij nog verder over de kinderpornozaak Zandvoort spreekt. Dat is een schending van de Belgische gevangeniswet en de europese mensenrechtenverdragen die bedreigingen en willekeurige sancties tegenover gedetineerden verbiedt.

Marcel Vervloesem heeft vandaag geen brieven meer ontvangen wat erop duidt dat men, zoals dat in het verleden voortdurend het geval was, zijn briefwisseling nu blokkeert. Dit is opnieuw een schending van de Belgische gevangeniswet en het Europees Verdrag voor de Rechten van de Mens dat door België mede ondertekend en afgesloten werd.

Uw diensten die vinden dat hij als nierpatient, hartpatient en zwaar zieke suikerzieke nog een paar maanden lang op basis van een verhaal dat in Het Nieuwsblad verscheen, in één van uw overbevolkte gevangenissen mag wegkwijnen, onthouden hem nu ook zijn eten voor diabetici. Dat is opnieuw eens schending van de Belgische gevangeniswet die zegt dat de personen binnen de gevangenis evenveel recht op medische zorg hebben als de personen buiten de gevangenis.  Het overlijden van iemand tengevolge van het bewust onthouden van geneesmiddelen, medische verzorging en noodzakelijke voeding, staat bij wet gelijk aan moord.

Ik wens u eraan te doen herinneren dat Vervloesem's medisch dossier in de gevangenis van Brugge destijds werd achtergehouden. Zowel in de gevangenis van Turnhout, Brugge als Hasselt werd hem de nodige medische zorg onthouden.  In het ziekenhuis van Brugge waar hij een zware open-hart-operatie diende te ondergaan, werd hij in opdracht van justitie, zelfs aan de rolstoel, operatietafel en gedurende 5 dagen lang aan het ziekenhuisbed vastgeketend.  Dat zijn folterpraktijken de door het Europees Verdrag voor de Rechten van de Mens worden verboden maar die in de meeste europese gevangenissen niettegenstaande de herhaaldelijke veroordelingen, nog steeds een dagdagelijkse praktijk blijken te zijn.

De vzw Werkgroep Morkhoven aanvaardt dergelijke misdadige en onmenselijke praktijken niet.

Zij verzoekt u dan ook om dringend uw politieke verantwoordelijkheid in deze zaak op te nemen en op te treden.

Zij verzoekt u ook om de documenten uit de kinderpornozaak Zandvoort waarin verwezen wordt naar de Amsterdamse zedenzaak, aan de Amsterdamse strafrechtbank over te laten maken zodat deze kan oordelen op basis van een volledig dossier.

In afwachting van uw antwoord, teken ik,

Met vriendelijke groet,

Jan Boeykens
Faiderstraat 10
1060 Sint-Gillis
voorzitter vzw Werkgroep Morkhoven
Europees Verdrag voor de Rechten van de Mens:
-----------------------------------------------------------------------------------------
Datum: 21 maart 2012 17:20
Onderwerp: Kinderpornozaak Zandvoort: Opsluiting en bedreiging van Marcel Vervloesem
Aan: Fm_ Infojust Functional_mailbox <info@just.fgov.be>, rene.coppens@vldbrussel.be,guy.verhofstadt@europarl.europa.eu
Cc: redactie-i@telegraaf.nlredactie@nu.nl, Redactie Het Vrije Volk <dunsouray@gmail.com>, redaction@rtl.be, "Nieuwsredactie stadsomroep.com" <redactie@stadsomroep.com>, Ann Brusseel <ann.brusseel@vlaamsparlement.be>, Euro-Ombudsman <eo@ombudsman.europa.eu>, eo@omroep.nlhoofdredactie@demorgen.be,marianne.thyssen@europarl.europa.eu, Annemarie Gielen <annemarie.gielen@paxchristi.be>,kamer@n-va.be, Agnes Kant <agneskant@sp.nl>, justitiehuis.brussel@just.fgov.be,justitieel.welzijnswerk@cawsonar.bejustitiehuis.leuven@just.fgov.be,postbus@eerstekamer.nl, Liga Voor Mensenrechten <info@mensenrechten.be>

20-03-12

LES AFFAIRES PÉDOCRIMINELLES DE ZANDVOORT ET D'AMSTERDAM

Verhofstadt.jpgMANIFS AUTOUR DES AFFAIRES PÉDOCRIMINELLES DE ZANDVOORT ET D'AMSTERDAM 


Bruxelles,  14.3.2012 - L'asbl Werkgroep Morkhoven lance un appel à tous les Belges pour aller participer à Bruxelles et ailleurs à des manifestations contre le parti libéral de Guy Verhofstadt. Ce parti libéral, que l'ex premier ministre Verhofstadt qualifiait alors de 'parti du citoyen', a utilisé l'affaire Dutroux pour gagner des voix, et il est maintenant responsable politiquement pour l'étouffement de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort. 

A cause de cet étouffement de l'affaire Zandvoort, le procès dans le cadre du scandal pédocriminel à Amsterdam, qui vient de débuter, risque également d'aboutir à un échec. Dans ce scandal figurent 60 enfants abusés sexuellement dans une crèche. Les accusés dans cette affaire ont tout récemment fait la requête pour faire retirer les juges du tribunal qui traite leur cas, pour le motif qu'ils 'payeraient trop d'attention aux victimes'. Mais l'asbl Werkgroep Morkhoven soutient pleinement les victimes et leurs parents, et elle trouve que la Justice néerlandaise devrait ajouter les pièces que Marcel Vervloesem a remises il y a quelques années au procureur Bourlet de Neufchâteau au dossier d'enquête, pour pouvoir disposer d'un fichier complet dans le cas sur lequel ils doivent se prononcer. En effet, dans ces documents Marcel Vervloesem donnait des informations sur le scandal des crèches à Amsterdam. Ce fut alors la Cour de Turnhout qui a empêché la remise de ces pièces à la Justice néerlandaise, parce qu'elle les retenait pour pouvoir poursuivre Marcel Vervloesem lui-même pour 'possession de matériaux pédosexuels'. 

La ministre de la Justice Mme Annemie Turtelboom (du parti Libéral) a été mise au courant de ces faits. Elle a été également informée de la disparition des pièces et des témoignages à décharge du dossier pénal de Marcel Vervloesem, disparition qui a été confirmée par le Haut Conseil pour la Justice. Elle a aussi été renseigné sur le fait que la cour de Justice de Turnhout- la même qui s'était efforcé à étouffer l'affaire de Zandvoort- a récemment de nouveau condamné et fait incarcérer Marcel Vervloesem, c.à.d. celui même qui avait révélé l'affaire Zandvoort et qui travaillait aussi sur l'affaire pédocriminelle récente concernant des crèches à Amsterdam. Mais Mme Turtelboom, tout en préconisant 'une Justice sans la moindre apparence de partialité', a laissé faire, tout comme elle n'a vu aucun inconvéniant à nommer le procureur Jan Poels de Turnhout au poste de chef de son cabinet. Elle semble même n'avoir aucun problème à permettre au dénonciateur de Marcel Vervloesem d'enrégistrer et publier une chanson rap sur YouTube en co-production avec un magistrat du Parquêt de Turnhout. Dans cette chanson Marcel Vervloesem et son voisin sont accusés 'd'enlèvement et de viol', et M. Vervloesem est accusé par dessus le marché 'd'avoir violé sa petite-fille ainée'.

Tous les moyens semblent bons, pourvu qu'on puisse empêcher Marcel Vervloesem et le Werkgroep Morkhoven de parler. Tandis qu'il s'agit ici tout de même d'affaires d'abus sexuel et de viol commis sur des enfants et sur des petits gamins à l'intérieur même de leur école maternelle. Deux membres du Parlement, Hubert Brouns (Chrétiens-Démocrats) et Nelly Maes (Spirit) ont pourtant bien vu dans la maison de Marcel Vervloesem lui-même l'un des vidéos appartenant à l'affaire Zandvoort qui montre bien la gravité des faits. 

C'est parce que nous avons écrit au sujet de tout cela à Mme Turtelboom, à Guy Verhofstadt et aux autres membres du parti Libéral sans obtenir le moindre résultat, que nous déduisons que le parti Libéral s'engage dans la même voie que le faisait jadis le parti Démocrat-Chrétien, dont l'étouffement de dossiers importants était l'un des spécialités, et par conséquent nous décidons d'aller faire des manifestations autour du Parlement flamand à Bruxelles. Tout le monde est invité! Le 'parti du citoyen' en effet n'est pas seulement responsable pour les machinations politiques par lesquelles on a étouffé l'affaire pédocriminelle de Zandvoort, et donc pour toutes les conséquences terribles que cela a eu pour les petites victimes du scandal d'Amsterdam ainsi que pour leurs parents. Il est aussi responsable pour les mésures d'austérité mises en places ces derniers temps par le gouvernement et qui frappent durement les citoyens belges. 

Sur la photo: l'ex premier-ministre Guy Verhofstadt
----

Werkgroep Morkhoven
https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

Kom op voor Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/215391831891549/

Libérez Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/183813718396482/

FREE MARCEL VERVLOESEM
https://www.facebook.com/groups/351114924909219/

Liberate Marcel Vervloesem!
https://www.facebook.com/groups/401416706541407/

Interview Marcel Vervloesem 11-3-2012 Onthullend!
http://www.youtube.com/watch?v=U5aPbNFkB90

Interview Marcel Vervloesem vanuit gevangenis Turnhout (26.2.2012)
http://youtu.be/D7YUtSCoSQs

Interview de Marcel Vervloesem en prison (26.2.2012)
http://www.youtube.com/watch?v=jGaWJ3Tdd3w
http://youtu.be/jGaWJ3Tdd3w

Intervista a Marcel Vervloesem dal carcere di Turnhout 26 2 2012 KlolonlineTV .avi
http://www.youtube.com/watch?v=PKpVNFFS2as&feature=yo...
http://youtu.be/PKpVNFFS2as

Sign/Signez/Teken :
http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

vzw Werkgroep Morkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

Droit Fondamental
http://droitfondamental.eu/

Ecrivez/Write/Scrivere/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, Belgio, België)

 

17-03-12

Abus sexuels à Amsterdam: Le Werkgroep Morkhoven va contacter les avocats

zandvoortphotos.jpg

L'arrestation et l'enfermement de Marcel Vervloesem, l'activist qui a révélé l'affaire pédo-criminelle de Zandvoort, sont directement liées à l'affaire d'Amsterdam dans laquelle plus que 60 enfants et bébés sont abusés et violés.

Dans les documents que Marcel Vervloesem avait transféré à procureur Bourlet (l'affaire Dutroux), il y a 5 ans, on parle de ces abus et viols à Amsterdam. Mais les juges de Turnhout utilisaient ces documents pour accuser Marcel Vervloesem de 'la possession de pornographie d'enfants'.

Les juges de Turnhout qui décidaient maintenant que Marcel Vervloesem doit rester en prison lorsqu'ils n'ont aucun argument pour motiver leur décision, sont les mêmes juges qui, ont utilisé le procès des médias contre l'activist pendant 11 ans, pour étouffer l'affaire Zandvoort.

Le procès à Amsterdam a justement commencé et les violeurs ont contesté le juge 'parce qu'il donnerait trop d'attention aux parents des victimes'.

Le Werkgroep Morkhoven va contacter les avocats des parents à Amsterdam.


Photo: quelques images des victimes dans l'affaire Zandvoort

----------------------------------------------------------------------

Werkgroep Morkhoven
https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

Kom op voor Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/215391831891549/

Libérez Marcel Vervloesem !
https://www.facebook.com/groups/183813718396482/

FREE MARCEL VERVLOESEM
https://www.facebook.com/groups/351114924909219/

Liberate Marcel Vervloesem!
https://www.facebook.com/groups/401416706541407/

Interview Marcel Vervloesem 11-3-2012 Onthullend!
http://www.youtube.com/watch?v=U5aPbNFkB90

Interview Marcel Vervloesem vanuit gevangenis Turnhout (26.2.2012)
http://youtu.be/D7YUtSCoSQs

Interview de Marcel Vervloesem en prison (26.2.2012)
http://www.youtube.com/watch?v=jGaWJ3Tdd3w
http://youtu.be/jGaWJ3Tdd3w

Intervista a Marcel Vervloesem dal carcere di Turnhout 26 2 2012 KlolonlineTV .avi
http://www.youtube.com/watch?v=PKpVNFFS2as&feature=yo...
http://youtu.be/PKpVNFFS2as

Sign/Signez/Teken :
http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

vzw Werkgroep Morkhoven
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

Droit Fondamental
http://droitfondamental.eu/

Ecrivez/Write/Scrivere/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, Belgio, België)

15-03-12

L'affaire pédo-criminelle de Zandvoort: Serge Garde et Carl Zéro (2)

2-2 La scandalosa detenzione di Marcel Vervloesem: Il Caso Zandvoort

http://youtu.be/4wdBUpHCtxU

Ecrivez/Write/Scrivere/Schrijf Marcel Vervloesem:

Gevangenis Turnhout, tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, Belgio, België)

 

L'affaire pédo-criminelle de Zandvoort: Serge Garde et Carl Zéro (1)

http://youtu.be/HbbajdT57Ig

Ecrivez/Write/Scrivere/Schrijf Marcel Vervloesem:

Gevangenis Turnhout, tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, Belgio, België)

08-03-12

Réseau Zandvoort: Entretien avec Marcel Vervloesem 26.2.2012

http://www.youtube.com/watch?v=jGaWJ3Tdd3w

Interview de Marcel Vervloesem en prison (26 février 2012) :

http://www.dailymotion.com/video/xp74zr_interview-de-marcel-vervloesem-en-prison-26-fevrier-2012_news?start=173#from=embed

Traduction de l'entretien: Nicole Marie Gautreau

Sign/Signez/Teken: 

Free Marcel Vervloesem! http://www.causes.com/causes/438481-free-marcel-vervloese...

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België) 

Ecrivez/Write/ Schrijf: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België)

07-03-12

Abus des enfants: L'affaire Zandvoort, une affaire d'Etat belge...

zandvoortphotos.jpgMarcel Vervloesem, l'homme qui a révélé l'affaire pédo-criminelle de Zandvoort, et qui est nouveau enfermé en prison après quelques rumeurs dans le tabloid flamand Het Nieuwsblad, a reçu une lettre de la justice. Il est interdit de rencontrer toutes les personnes qui ont lutté ou écrit pour lui (donc, plus seulement les membres du Werkgroep Morkhoven qui l'ont soutenu et visité pendant les 2 ans qu'il se trouvait en prison).

Il est interdit de parler la presse; de contacter les associations qui luttent contre les abus des enfants et de contacter des hommes qui travaillent probablement pour des associations qui luttent pour les droits de l'homme ou les droits des enfants.

Aucun professeur de l'université et aucun membre de la Chambre ou du Sénat peut visiter et parler Marcel Vervloesem en prison. Les membres du Parlement européens sont aussi exclus. 'Parce que tout ces personnes sont des agitateurs qui veulent profiter de cette situation pour mettre en question la justice'.

Marcel Vervloesem est interdit de louer un ordinateur ou une machine à écrire car 'ça perturbe l'ordre public et la tranquillité dans le système judiciaire'. Marcel Vervloesem ne peut pas éditer son livre 'parce que c'est une menace pour la sécurité publique et ça viole les conditions de sa liberté provisoire'. 'Si il ose publier son livre, il a le risque d'être détenu pendant 2 ans.' Si il ose contacter certains hommes, ça peut dommager son cas'.

L'activist était invité à confirmer qu'il avait lu la lettre et de signer qu'il allait d'accord avec sa continu, ce qu'il a refusé.

On ne sait pas qui a rédigé la lettre mais on le retrouve sans doute dans le dossier judiciaire et le fait qu'il est presque totalement isolé du monde extérieur, preuve que c'est une affaire d'Etat belge 

La couche fine de la constitution démocratique belge, cache un vrai appareil répressive ce qui permit d'emprisonner des hommes sans procès.

Photos: des victimes dans l'affaire Zandvoort

---

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België)

04-03-12

Abus des enfants en Belgique: Actions avant le ministère de la justice

dyn009_original_443_600_jpeg_2640303_6e58f0e1022f48513ce6089fae41209a.jpg

Bruxelles, 3.3.2012 - Nous avons tenu aujourd'hui une nouvelle action à Bruxelles. La majorité des hommes comprennent bien que le gouvernement belge protège les personnes impliquées dans le réseau pédocriminel de Zandvoort et ils ne sont pas du tout étonnés quand nous leur racontons qu'il y a quelques jours que nous sommes été volés pendant une action avant le ministère de la justice (où se trouve le cabinet du ministre de la justice Turtelboom). On comprend aussi pourquoi le service de la sécurité de la ministère prétendait 'qu'on n'a enregistré aucune image et que les caméras de surveillance ne fonctionnaient pas.' (Il y a presque 20 caméras à travers le ministère dont 7 ont enregistré la disparition) 

Il y a quelques années, que nous avons organisé une action avant la prison de Bruges où Marcel Vervloesem, l'homme qui a révélé le réseau de Zandvoort, a été enfermé et maltraité pendant 2 ans. Pendant l'action nos pamphlets et notre caméra étaient aussi volées. La prison a d'abord nié d'être responsable pour le vol. Mais un de nos militants avaient enregistré la plaque d'immatriculation d'une voiture qui était passée pout prendre le sac avec les pamphlets et le caméra. Enfin le directeur de la prison a finalement été obligé de redonner les objets volés. 
Le ministre Turtelboom a été contacté dans cette affaire mais n'a pas répondu jusqu'à maintenant.
Les actions seront poursuivies.

Jan Boeykens, Président du Werkgroep Morkhoven
--------

Photo: la recherche à la disparition de Manuel Schadwald. Le journaliste Gina Bernard-Pardaens qui travaillait avac Marcel Vervloesem autour la disparition, a été assassinée. Pendant presque un an, elle a été menacé par des inconnues et quelques semaines avant sa mort, elle était interrogée par les services de la justice d'une manière très intimidante.

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 

Ecrivez/Write/ Schrijf: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België)  

29-02-12

Marcel Vervloesem and the amazing story of the Werkgroep Morkhoven

Isolatie.akties.pngIsolation cels action

In 1988, a man who came to visit Marcel for a cup of coffee was distressed. His son, placed in a psychiatric institute of the Social Services of Antwerp, was regularly locked up in isolation cell, sometimes for months, who he found inhuman. They went there together. Those cells where naked, without daylight but a violent lamp and the children would be left there alone. The law granted the hospital staff all the rights without least control, from where all freedom of abuse. The doctors would refuse to listen: locking a child in an isolation cells was normal.

Jan Boeykens, an intellectual from Antwerp, was one of the first men in Flanders to become activist of the patient's right in the area of those threatened by their internment in psychiatric institute. As he ran a radio program, he heard that the Werkgroep Morkhoven was making actions to sensitize people on the conditions of the children in psychiatry. He interviewed Marcel, then joined the movement and became the appointed writer of the pamphlets.

Their method was always the same: they drew the attention of people in the streets by making them laugh, and then made them realize the situation. The problematic of the isolation cells arrived at the Ministry for health. The minister Vervotte invited Marcel and Jan and heard them. She asked them to collaborate in the setting of a new law establishing a regulation on the use of isolation cells in the psychiatric institutes, with measures of control aiming at protecting the adults as well as children.

The Werkgroep Morkhoven carried on going to the institute to make sure the law was properly respected. The term "cell" had replaced by "room", and the term "isolation" had been replaced by "reflection”. As a child was previously locked into an isolation cell he was now sent to a reflection room.

The men returned in the streets of Antwerp, distributing their pamphlets. Strangely enough, the police reacted very violently. The men where arrested and interrogated and their houses where searched, as if suddenly the activists of child protection were terrorists. The Social Service carried a formal complaint for slandering against Jan. But the Werkgroep Morkhoven had collected approximately two hundred pages of testimonies and copies of police reports of complaints for ill-treatments, of which, a horrifying number of broken arms and a litle girl aged five years, who had died in a "reflection room".

Dressed in a priest robe, Marcel was followed by four men who carried a small empty coffin. As they arrived at the Law Courts of Antwerp, two other men had climbed on a crane not far from there, to call the crowd and to flood it with pamphlets. The Social Service gave up the proceedings against Jan.

 

27-02-12

Réseau Zandvoort: Régina Louf soutient Marcel Vervloesem

Louf.silence.on.tue.gifRégina Louf, un des X-témoins dans l'affaire Dutroux et l'auteur du livre 'SILENCE on tue des enfants!' soutient Marcel Vervloesem avec les mots suivants: 'Je veux le répéter encore une fois. Marcel Vervloesem n'est pas un pédophile! Cet un homme qui a lutté toute sa vie contre les abus et la maltraitance sexuelle des enfants. Il est actuellement pour la énième fois la victime de ceux qui veulent enterrer les dossiers de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort. Soutenez Marcel, s'il vous plaît. Je le demande à tout le monde qui visite mon Facebook: Soutenez Marcel s'il vous plaît, même si vous ne le connaissez pas personnellement ! Je le garantis personnellement'.

Werkgroep Morkhoven: https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

 
Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 
Ecrivez/Write/ Schrijf: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België)

24-02-12

Affaire pédocriminelle de Zandvoort: Marcel Vervloesem reste au prison

MVervloesem.kleinkind.jpgLa chambre de Conseil de Turnhout avec les juges Jacobs et Vander Flaas, a décidé que l'activist Marcel Vervloesem doit rester au prison. On veut faire un 'enquête psychiatrique' de l'accusateur de Vervloesem. L'accusateur est actuellement enfermer dans l'institut fermé des jeunes délinquants à Mol lorsque le tribunal de l'application de la peine d'Anvers concluait que les déclarations de l'accusateur dans le tabloid Het Nieuwsblad et sa plainte chez la police, sont injustes et que Marcel Vervloesem a respecté les conditions de sa libération provisoire. Les juges Jacobs et Vander Flaas sont les mêmes juges qui, pendant 11 ans, ont mené le procès contre Marcel Vervloesem pour cacher l'affaire Zandvoort. Durant ce procès médiatisé, toutes les documents et les témoignages à la décharge de Vervloesem ont été disparu, comme le Comité Supérieur de la Justice a confirmé quelques jours avant que Vervloesem a été définitivement condamné par le Cour d'appel d'Anvers.

Photo: Marcel Vervloesem avec 1 de ses petits-enfants. Il y a quelque jours que sa petit-fille aînée qui est fort traumatisé par le campagne des médias contre sa grand-père (elle est suivi par un psychologue et n'est plus capable d'aller à l'école), a eu des téléphones de nuit qui venaient de l'accusateur où elle ést menacée. Les téléphones de nuit venaient de l'accusateur de Marcel Vervloesem. Grâce à l'appui des tabloids flamands qui publient ses commérages, et le tribunal de Turnhout qui poursuit l'activiste pendant déjà 14 ans par tous les moyens, cet homme croit qu'il peut se permettre tout. C'est ainsi que la mafia à Turnhout impose lentement ses lois à la population. A Turnhout il n'y a plus un séparation nette entre certains juges et la mafia. Le ministre de la justice, Annemie Turtelboom (VLD, Parti libérale) est politiquement responsable de cette évolution...

---------

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 

Ecrivez/Write/ Schrijf: Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België)

Le Werkgroep Morkhoven est aussi à retrouver sur Facebook

21-02-12

Abus des enfants: Palais royale belge

Il y a 2 ans que nous avons écrit le Palais royal de nouveau. Nous demandions où se trouvait le copie du cd-rom(s) du réseau pédocriminel de Zandvoort que le Werkgroep Morkhoven a envoyé en 1998 au Roi. Après 4 mois le Palais royal nous envoyait une réponse ridicule. C'était claire qu'on n'était pas du tout intéressé dans ce sujet. 

Il y a quelques années que le Palais royale nous a répondu que le cd-rom était envoyé au ministre de la justice Tony Van Parys (CD&V-DémocratesChrétiensFlamandes) qui prétendait de l'avoir envoyé au Procureur-Général. Mais pourquoi ce cd-rom semble maintenant disparu et pourquoi on lançait une campagne des médias contre Marcel Vervloesem pendant 14 ans sans parler un mot du cd-rom Zandvoort qui était envoyé au Palais royale et qui semble été disparu ?

18-02-12

Let us fight the childporn industry / Battons l'industrie de pornographie des enfants

SOS.Marcel.Vervloesem.jpgBattons l'industrie de pornographie des enfants / Let us fight child pornography industry / Laat ons de kinderporno-industrie bestrijden !

Ecrivez/Write/Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique, Belgium, België). 

Ecrivez/Write/ Schrijf de Werkgroep Morkhoven, Faiderstraat n° 10, 1060 Sint Gillis (Belgique, Belgium, België) 


16-02-12

Zandvoort childporn case - Réseau pédocriminel de Zandvoort

Marcel.Vervloesem.huwelijk.jpgPhoto: Marcel Vervloesem who with his Morkhoven group revealed the childporn case Zandvoort, on the day of his marriage. Since 3 weeks, he is locked up in Turnhout's prison again / Le jour de mariage de Marcel Vervloesem qui, avec le Werkgroep Morkhoven, révélait le réseau pédocriminel de Zandvoort. Depuis 3 semaines il est renfermé à la prison de Turnhout / Marcel Vervloesem, die met de Werkgroep Morkhoven de kinderpornozaak Zandvoort onthulde, bij zijn huwelijk. Het ophalen van zijn toekomstig vrouwtje. Sinds 3 weken is hij opnieuw opgesloten in de gevangenis van Turnhout.

Write/Ecrivez/ Schrijf Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de/of Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (België, Belgium, België).

Write/Ecrivez/ Schrijf de Werkgroep Morkhoven: Werkgroep Morkhoven, Rue Faider n° 10, 1060 Saint Gilles (Belgique, Belgium, België)

Protest to the Belgian minister of Justice / Protestez chez le ministre de la justice belge / Protesteer bij de Belgische minister van justitie: eebij Adresses et sites web du ministre de la justice,Annemie Turtelboom:

Annemie Turtelboom
Boulevard de Waterloo 115
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 542 80 11
Fax : 02 542 80 00 

E-mail annemie.turtelboom@just.fgov.be  http://www.justice.belgium.be/

 

14-02-12

Justice: Accusateur Marcel Vervloesem incarcéré

Nous avons entendu que l'homme (18) qui accusait Marcel Vervloesem dans le tabloid Het Nieuwsblad et dans une plainte à la police, à nouveau des 'infractions sexuels', a été enfermé dans un institution à la demande du juge. Mais pour l'activist qui révélait le réseau Zandvoort et dont la santé est très mauvaise (cancer, une maladie cardiaque, gravement diabètes, maladie rénale), le chemin de la souffrance n'est pas fini. Si le tribunal de l'application de la peine déclare qu'il a 'violé les conditions de sa mise en liberté provisoire', il reste encore 11 mois au prison, même si l'enquête preuve son innocence.

Ecrivez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique). 

Photo: Marcel Vervloesem avec ses 4 petits enfants

13-02-12

Belgique: La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels

turtelboom-heeft-hervorming-raad-van-state-klaar-id1838428-460x0.jpgLe chef du cabinet de la ministre de la Justice en Belgique (Annemie Turtelboom, Parti Libérale), est le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout. C'est le tribunal de Turnhout qui poursuivit Marcel Vervloesem depuis 1998 et qui veut étouffer l'affaire pédo-sexuelle de Zandvoort (90.000 victimes)...

-------

La présence de magistrats au sein des cabinets ministériels pose question

13 Février 2012

Dans un courrier envoyé au premier ministre Elio Di Rupo, le Conseil supérieur de la Justice (CSJ) s'inquiète de la présence de magistrats au sein des cabinets ministériels, rapportent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. A la suite de l'affaire Fortis, l'ancien ministre de la Justice avait recommandé la réduction de ce type de transferts entre la magistrature et le monde politique. Dans le gouvernement Di Rupo, des magistrts sont toutefois devenus chefs de cabinet pour la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) et pour le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte (sp.a). Pour le CSJ, la présence de magistrats au sein des cabinets pose problème et devrait être interdite.

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/856231/la-prese...

Photo: Ministre Turtelboom qui plaide pour une magistrature 'impartiale'

11-02-12

Childabuse: Cover up operations of the Belgian government

Vogue.jpg

Some questions about the Zandvoort childporn case
 
Why Belgian Justice has been banned the activist Marcel Vervloesem who revealed the Zandvoort case, to talk with the media, 4 years ago ?
Why Justice has banned him to travel to other countries ?
Why Justice has banned him to contact us since his provisional liberation, 2 years ago?  He is the founder of our association 'Werkgroep Morkhoven'. We are  members of the direction board of Werkgroep Morkhoven. We were working together during almost 40 years. We visited him during 2 years, every week in prison.
Why Justice has banned him to participate to all organisations fighting childabuse?
Was it the intention to criminalize him and our association ?
Was the Belgian Justice afraid that we should going on with our investigations about the childporn rings ?
Was it the intention to isolate him so that it would be easier to accuse him again in the tabloids ?
 
Justice used some new rumours in the Flemish tabloid Het Nieuwsblad and a very disputable complaint of a very disputable person to the police to take the script of Vervloesem's book about his actions and his investigations.  Why ? 
Why they used the same trick (some rumours in Het Nieuwsblad, a complaint to the police, a prosecution by Justice) ?  It is like 14 years ago when the international press (with even 3 Japanese newspapers) was interested in the Zandvoort childporn case. 
Why they used the same trick also some years ago on the moment that a lot of people had many doubts about the accusations and the long media process ?  And why they used again young people with criminal records (robberies, burglaries, exactions, thefts, vandalism, drug trafficking, involantary manslaughter by drunkenness, sexual offenses,) ?
 
Why the Belgian minister(s) of Justice and its so called independant magistrature, accepts that ? And why they accept that the Belgian constitution is violated ?
Where are the so called freedom of expression, freedom of press, the right on defense, the right to participate to associations, the right to travel, the principle that you are innocent until proven guilty, impartial and
independant juriprudence, the right to be judges on complete files without disappearances or thefts, which is (was) guaranteed by the Belgian constitution ?
Why the Flemish tabloid Het Nieuwsblad which started the mediacampaign against Marcel Vervloesem in 1998 with a false rumour of Vervloesem's disputable half-brother Victor, silenced the Zandvoort childporn case during all that time ?
Why this tabloid, that seems to have a special relation with the Justice of Turnhout, was spreading also the false rumour that Marcel was no longer member of the direction board of our association while we can even not longer organize general meetings with all the members of the direction board and are thus unable to take important decisions ?
Why Justice does never investigate seriously the rumours, complaints, declarations of witnesses, incorrect accusations in Het Nieuwsblad and to the police ?
Why Justice says now that Marcel Vervloesem was 'violating the conditions of his provisional liberation' while his judicial assistent and his supervisor, the well-known professor Cosyns, were 'very satisfied' about that ?
Why does Justice not investigate the complaint of Vervloesem's daughter about the threatening (taperecorded) of his 14 years old granddaughter by the accuser ?
Why we hear nothing about the 14-year-old girlfriend of the nearly 18-year-old accuser who was found drowned
in the pond of the court of Turnhout after she had inhaled too much gas of a lighter ?
 
Was the mediacampaign against Vervloesem and the silencing of the Zandvoort case which gives us a lot of information about the recent childabuse case in Amsterdam, a cover up operation ?
During our investigations, Georges Zicot, the disputable inspector in the Dutroux case, was giving false information about a well-known Youth Judge in France who we found back in the Zandvoort childporn case. What is the relation between the Zandvoort case and the Dutroux case ? Was the Dutroux case with the unexplained deaths of almost 30 witnesses, also a cover up operation ?
 
The Belgian government always denied the existance of an international childporn network like the Zandvoort case. Was it the intention to protect the international child porn network centralized in Brussels ?
It is possible that Belgium, center of Europe, is also a center of the international organized mafia, including child- and women trade ?
I heard today that Belgian Justice found a 'new track' to the so called gang of Brabant whereby 20 people were murdered. It is the 43th time during the last 20 years that Belgian Justice is talking about a 'new track' in this
case.  Who can take this serious ?  Why they are talking about  it and are they giving false hope, every time that there a lot of questions about the credibility of Belgian Justice ?
 
It is clear that the Belgian church is playing a important role in cases of sexual abuse. But I am wondering that the tabloids were organizing during several months a media campaign about the scandals within the Belgian church while they organized during 14 years a media campaign to cover up the Zandvoort childporn case (90.000 victims, even babies).
 
Jan Boeykens
President of Werkgroep Morkhoven
Faiderstraat 10
1060 Brussels
(Belgium)
------------
 
You can visit 'Werkgroep Morkhoven' on Facebook if the group will not be closed again by Facebook.
 
Write to Marcel Vervloesem who is seriously ill (cancer, heart, kidneys, diabetes) and was tortured during 2 years in prison: Gevangenis Turnhout, tav Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgium)
 
Protest to the Belgian minister of Justice Annemie Turtelboom (liberals) annemie.turtelboom@just.fgov.be 
Minister of Justice, Annemie Turtelboom, Boulevard de Waterloo 115, 1000 Bruxelles (Belgium)
Téléphone : (0031) 0 2 542 80 11 - Fax : 02 542 80 00    The minister says that she will ban 'every form of partiality of the magistrature'.
 
  

09-02-12

Justice: 'un nouveau déontologie pour la magistrature'...

 

 

Turtelboom.Koekelberg.jpgL'affaire pédo pornographique de Zandvoort (90.000 victimes) doit être caché


Marcel Vervloesem et son avocat étaient invités pour apparaître demain avant le tribunal de la peine. Mais hier, il a entendu que les membres de ce tribunal de la peine qui l'a interdit de parler la presse et de contacter le Werkgroep Morkhoven, ont été déjà réunié le lundi passé et qu'ils ont décidé que sa liberté conditionelle doit arrêter 'pour des raisons graves'. Normalement vu, on reste innocent jusqu'a on prouve qu'on est coupable. Mais en Belgique on a renversé la loi. On est déjà coupable au moment que les tabloids publient quelques rumeurs et accusations. Et on ne peut pas se défendre. En effet, on ne plus parler d'un 'Etat de Droit' en Belgique parce que tout le monde peut être poursuivi (et même liquidé) sur la même manière que Marcel Vervloesem.

Photo: Le Ministre de la Justice belge, Annemie Turtelboom (Parti Liberal), qui prétend de 'lutter la partialité de la magistrature par un nouveau déontologie pour la magistrature'.  
L'homme sur le photo est le (ex) commissaire général de la police fédérale Fernand Koekelberg. Ce dernier se voyait accusé par une plainte anonyme de dépenses privées sur le compte de la police...  Le chef de cabinet de ministre Turtelboom est le procureur Jan Poels de la cour de Turnhout. C'est la justice de Turnhout qui étouffait l'affaire Zandvoort et d'autres affaires concerne l'abus sexuel des enfants. C'est la Justice de Turnhout qui poursuit l'activiste Marcel Vervloesem pendant 14 ans via un procès des médias qui ne respectent pas la présomption d'innocence des accusés et qui considèrent leurs propres publications comme des preuves de la culpabilité de quelqu'un.

-------------------------------------------------

ACTION

Adresses et sites web du ministre de la justice, Annemie Turtelboom
Site Internet http://www.justice.belgium.be/
Cellule stratégique et Secrétariat de la Ministre de la Justice :
Boulevard de Waterloo 115
1000 Bruxelles
Téléphone : 02 542 80 11
Fax : 02 542 80 00
E-mai :l annemie.turtelboom@just.fgov.be 

Publiez vos lettres au ministre qui prétend de lutter pour une 'magistrature impartiale' !

------------

Marcel pourra sortir pour raison de santé. Mais la Justice belge (et le ministre de la Justice qui est au courant), le veulent laisser mourir au prison. C'est pour ce raison que nous devons nous organiser et contacter toutes les vraies associations pour les droits de l'homme et les associations qui luttent contre l'abus de l'enfant.

Pour celui qui veut écrire Marcel: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (België, Belgique, Belgium). Vous le pouvez envoyer aussi des timbres ou de le demander de le visiter au prison.

Marcel Vervloesem est gravement malade (cancer, coeur, reins, dyabète,).  Nous sommes en plein de contacter des médecins qui ne se laissent pas taire par l'Etat belge.

http://www.facebook.com/groups/MarcelVervolsemGroupeDeSou...

05-02-12

Ministre Annemie Turtelboom: "Ne jugeons pas seulement sur base d'images"

200906261330_turtelboom-voor-21-juli-praten-over-asieldossier.jpg

Le Werkgroep Morkhoven qui lutte déjà longtemps contre les réseaux pédophiles qui sont protégés par le gouvernement belge, a contacté le ministre de la justice Annemie Turtelboom (VLD, Parti libérale) sur sa page Facebook, concernant la nouvelle campagne de média contre Marcel Vervloesem et le Werkgroep Morkhoven.  La nouvelle campagne dans les tabloïds flamands, est exclusivement basé sur une déclaration d'un neveu de Marcel Vervloesem qui probablement fait partie du milieu de drogues à Turnhout. Il y a 2 mois que sa petite amie de 14 ans a était retrouvée noyée dans l'étang de la Cour de la Justice à Turnhout. Elle avait reniflé trop de gaz de son briquet.   Dans l' article de journal publié par les tabloïds flamands, le militant Marcel Vervloesem était, comme pendant le procès de média contre lui pendant ces 12 dernières années, à nouveau présenté comme un vrai criminel. Le ministre qui plaide pour un 'système judiciaire impartial' et 'un nouveau déontologie pour la magistrature', n'a pas répondu sur les questions du Werkgroep Morkhoven. Au même moment le ministre déclarait: 'Ne jugeons pas seulement sur base d'images'...

-----

Mme Turtelboom demande un enquête sur les liens entre diamantaires et juges à Anvers

 

ANVERS 11,1, 2012

 - La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) va demander au procureur général d'Anvers un rapport sur la visite de plusieurs magistrats dans un temple hindou en banlieue anversoise, suivie d'un repas qui leur aurait été offert par le secteur du diamant anversois, pourtant objet de plusieurs enquêtes. 

"Ne jugeons pas seulement sur base d'images", a toutefois mis en garde Mme Turtelboom sur les ondes de la VRT radio, au lendemain d'un reportage télévisé de la chaîne publique flamande révélant l'existence de ce dîner.

Il est vrai qu'"il ne peut y avoir le moindre doute sur l'indépendance des magistrats et des juges". Dès lors, s'il ressort du rapport demandé au procureur général Yves Liégeois une "apparence de partialité", Annemie Turtelboom prendra des mesures.

Le reportage de la VRT est d'autant plus surprenant qu'une perquisition avait été ordonnée la semaine dernière par le procureur général chez son substitut Peter Van Calster, en charge de plusieurs dossiers de fraude diamantaire portant sur des millions d'euros.

"Le procureur général estime que des fautes de procédure ont pu être commises, qui pourraient faire échouer les poursuites devant un tribunal; il veut faire la clarté, ce qui est une bonne chose", a commenté Mme Turtelboom.

La VRT a révélé mardi dans son émission "Panorama" que plusieurs juges du tribunal de première instance d'Anvers avaient visité le mois dernier un temple hindou à Wilrijk (Anvers), où ils ont ensuite été invités à un lunch par l'"Antwerp World Diamond Center", l'organisation sectorielle du diamant.

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/381685/mme...

-----------------------

Traduisez et diffusez svp

Nous sommes à retrouver sur Facebook sous le nom 'Werkgroep Morkhoven' (si la Justice ne bloque pas le lien à notre groupe)

http://www.facebook.com/groups/MarcelVervolsemGroupeDeSou...

Werkgroep Morkhoven: Le droit à un logement

Marcel.Vervloesem.Princesse.de.Croÿ.jpgLe droit à un logement durable de bonne qualité pour tous est une urgence, comme le droit à l’éducation, qui devrait être au cœur de la campagne présidentielle et des mobilisations sociales. L’actualité, particulièrement en cette période de froid, nous rappelle que c’est un droit fondamental constamment bafoué. En témoigne les familles expulsées de deux squats de Saint-Denis, il y a plusieurs semaines, dont la situation n’est toujours pas réglée.

10 millions de personnes sont touchées par la crise du logement, selon la fondation Abbé Pierre, et parmi elles 3,6 millions sont pas ou très mal logées.

C’est autant de drames humains que N. Sarkozy n’a absolument pas pris en compte dans son interview télévisé du 29 janvier. Sa politique du logement est une faillite complète. La loi Dalo est en souffrance et ne peut s’appliquer faute de logements en nombre suffisant, les budgets des centres d’hébergement et d’insertion ont été sabrés. Résultat : la flambée des prix qu’il s’agisse des loyers ou des tarifs de l’immobilier et toujours autant de personnes en mal de logement.

Pour le NPA, il est grand temps de prendre des mesures radicales pour faire du logement une priorité sociale : la mise en œuvre de la loi de réquisition des logements vides et l’interdiction des expulsions sans relogement prélable ; la création d’un grand service public du logement car le marché n’a pas de vertus régulatrices comme voudrait nous le faire croire le gouvernement ; la construction d’un million de logements sociaux de toute urgence ; le plafonnement des loyers à 20% du revenu des locataires ; l’application de la loi SRU dans toutes les localités, notamment.

A l’occasion de l’élection présidentielle comme dans les mobilisations, le NPA fera valoir ces exigences.

Le 1er février 2012.

http://www.poutou2012.org/Le-droit-au-logement-pour-tous-c

Photo: princesse J. de Croÿ, Marcel Vervloesem et un sympathisant de l'association 'Werkgroep Morkhoven' qui lutte pendant 14 ans contre la pédo-mafia qui est protégée par le gouvernement belge. La Justice belge voulait enfermer le sympathisant parce qu'il avait participé aux actions du Werkgroep Morkhoven.  Le Werkgroep Morkhoven travaille aussi autour les droits des prisonniers et des patients. Marcel Vervloesem et ses amis étaient expulsés de leur maison après un appel politique dans lequel on demandait même d'enléver le siteweb du groupe d'action de l'Internet.

04-02-12

Werkgroep Morkhoven et la lutte contre les abus des enfants

Zandvoort.childporn.jpgNous avons trouvé un virus sur notre ordinateur. Il se trouvait sur un document concerne un magistrat de la jeunesse, très célèbre en France, qui a de bons contacts avec le gouvernement français. 

Le Werkgroep Morkhoven trouvait son nom et photo dans le dossier de l'affaire Zandvoort (90.000 victimes) qui est étouffé par la Justice belge.

Le magistrat, qui soi disant, 'défend les droits de l'enfant', se trouvait avec un garçon de 12 ans sur un lit. Ils étaient tous les deux nus et posaient avant le camera. Le garçon était obligé de prendre le pénis de ce magistrat dans les mains.

Il y a 5 ans, un des magistrats de la Justice de Turnhout (Belgique) qui a poursuivi Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven pendant 14 ans à travers une campagne médiatique (avec des déclarations fausses et la disparition de documents du dossier de la cour correctionelle), a promit d'enquêter cette affaire disant qu'il ne 'croyait pas en la culpabilité du magistrat'.

Il n'a avait jamais eu d'enquête, comme c'était déjà dans le cas de demi-frère-accusateu de Marcel Vervloesem, un homo-sexuel qui a un trentaine de procès-verbaux avec des affaires de moeurs avec des très jeunes garçons sur son nom. 

C'est le même magistrat qui décidait il y a quelques jours que l'activiste Marcel Vervloesem doit rester à la prison à cause d'une nouvelle fausse accusation basé sur une nouvelle histoire dans le tabloïde flamande 'Het Nieuwsblad'. Il y a 14 ans et justement au moment que l'affaire Zandvoort faisait part des nouvelles internationales, que ce tabloide publiçait la fausse histoire du demi-frère de Marcel Vervloesem.
Le ministre de la justice belge Annemie Turtelboom (VLD, libérales flamandes) et ses prédécesseurs politiques (De Clerck, Van Parys, Onkelinx, Van Deurzen, Verwilghen), sont au courant de cette affaire mais ils se taisent. Ca preuve à nouveau que ces politiciens sont impliqués et qu'ils protègent les abuseurs sexuels d'enfants et les réseaux pédo-sexuels.

Jan Boeykens, président du Werkgroep Morkhoven

---

Photo: le journalist français Carl Zéro qui, avec l'auteur Serge Garde, faisait un réportage autour l'affaire Zandvoort et l'enfermement (+tortures) de Marcel Vervloesem aux prisons de Turnhout, Hasselt et Bruges.

Soutenez la lutte contre la pédo-mafia et écrivez Marcel Vervloesem:
Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, 2300 Turnhout.
Le Werkgroep Morkhoven est ausi à retrouver sur Facebook, si le lien n'est pas bloqué à nouveau par la Justice belge: https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

02-02-12

Childporn rings: Marcel Vervloesem in prison again

 

palais-de-justice-de-paris.jpgMarcel Vervloesem, the Belgian activist who revealed the Zandvoort childporn ring case, was accused and locked up in prison again while he is very sick (heart surgeries, cancer surgery, diabetes
kidney dyalyse 3 x a week, cancer).
The Belgian Justice which is very strong related with the pedo-mafia, wants his death.
During the past 14 years, Belgian Justice and pedo-mafia used always the same system: a story in the press, false accusations, complaints, police, justice, media-campaign,  persecution and sentenced without a real investigation, locked up in prison, isolated and tortured...
-----
You can write him on this address: Gevangenis Turnhout (= Prison of Turnhout), t.v.a. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgium).
We need an international action !
Some days ago Marcel could't phone his daughter. Today the letters of his daughter and friends seem to be blocked.
We contact the Belgian Minister of Justice, Annemie Turtelboom, again who advocated an 'impartiality of the magistracy in judicial affairs''...

 

31-01-12

La petite-fille de Marcel Vervloesem a été menaçé...

Roi.Verwilghen.jpgEn espérant de cacher les sales practiques qu'on utilise pour criminaliser Marcel Vervloesem du Werkgroep Morkhoven et d'étouffer l'affaire Zandvoort (90.000  victimes), il y a quelques jours, que la Justice belge a fermé et désactivé certains mailboxes du Werkgroep Morkhoven.
Pcesse Jacqueline de Croÿ, qui était fortement harcélée par la pédo-mafia pendant les jours passés (coups téléphoniques, menaces), ne savait même plus publier sur sa siteweb et Facebook.
Sanne, la petite fille la plus ainée de Marcel Vervloesem, est menaçée par le petit neveu de Marcel Vervloesem qui, il y a quelques jours, allait avec certains histoires à la presse et alors portait plainte contre lui.  Après que Sanne enlevait ses photos du page de Facebook du petit neveu (il a presque 18 ans), ce garçon téléphonait Sanne environ 20 fois pendant la nuit suivante.  Il déclarait entre autre: 'Si tu me soutiens pas, je vais à la police pour déclarer que tu est 'violée' par ta grand-père'. La fille de Marcel Vervloesem portait plainte contre le neveu. Mais la Justice de Turnhout qui soutient systématiquement et pendant 14 années déjà, tout le monde qui porte plainte contre Marcel Vervloesem, fermera les yeux pour ces pratiques de maffia.

Le Werkgroep Morkhoven a contacté le ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, dans cette affaire. Elle contestait aussi la nouvelle campagne des média contre Marcel Vervloesem et le Werkgroep Morkhoven.  Mais le Ministre ne répond pas et soutient alors la pédo-mafia lorsque elle pretendait il y a quelques semaines qu'elle ne supporterait 'aucune partialité du côté de la magistrature'...

---

Photo: Le Roi belge qui a reçu un exemplaire du cd-rom du réseau de Zandvoort (qui a été disparu) et l'ex-ministre de la Justice Marc Verwilghen qui était le président du Commission Dutroux. Après le Sp.a (socialistes) et le CD&V (démocrats-chrétiens), le Parti libérale est de plus en plus impliqué dans le scandale de l'affaire Zandvoort.

Soutenez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique)

27-01-12

Affaire Vervloesem: La justice belge, "chasseur de pornographie infantile"

Parmi les CD-Roms du réseau Zandvoort qui sont disparus chez la Justice belge, figure le CD-Rom que le Werkgroep Morkhoven avait à l’époque transmis au Roi belge. La maison royale belge a fait parvenir alors ce CD-Rom au ministre de la Justice d’alors, Tony van Parijs (du parti Chrétien-Démocrate, CD&V), qui aurait normalement dû le mettre entre les mains des procureurs du Roi pour servir à ‘des fins d’enquête’.

Marcel Vervloesem est, après une nouvelle campagne des média qui aident à étouffer l'affaire Zandvoort (90.000 victimes), actuellement incarcéré à nouveau à la prison de Turnhout.  Le script de son livre où il décrit sa vie et ses actions avec le Werkgroep Morkhoven, a été saisi par la Justice.  Pendant 4 ans déjà il a un interdiction de contacter la presse et ses amis du asbl Werkgroep Morkhoven dont il est membre de la direction.  Marcel Vervloesem ne sait pas à contacter sa fille pendant 2 jours. C'est clair qu'on le veut isoler complètement.

Soutenez Marcel Vervlosem: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, 2300 Turnhout
Werkgroep Morkhoven sur Facebook:https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

zandvoort_viols_bebe_creche_b.gif

 

La Justice belge: 'chasseur de pornographie infantile'

La Justice belge est très actif à ce moment.  Le Werkgroep Morkhoven a des problèmes téléphoniques et des problèmes d'Internet (serveur, ordinateurs, entrée d'Internet).  La distribution de la communiqué de presse du Werkgroep Morkhoven était bloquée.  Le siteweb 'Fondation Princesse de Croÿ' qui donne des bonnes informations sur l'affaire Zandvoort, était complètement blocqué sur l'ordinateur de la princesse (elle ne savait plus de publier). A cause des campagnes médiatiques contre Marcel Vervloesem pendant 14 ans, elle reçoit des menaçes de pédophiles qui se posent comme 'anti-pédophile' Le script du livre de Marcel Vervloesem où il décrit sa vie et ses actions avec le Werkgroep Morkhoven, a été saisi par la Justice.  Marcel Vervloesem a pendant 4 ans déjà un interdiction de contacter la presse et le Werkgroep Morkhoven dont il est membre de la direction.  Alors, il se ne sait plus se défendre contre toutes ces phantasmes et accusations dans les média.  Sa fille qui est bien au courant et qui raconte une autre histoire autour les nouvelles phantasmes et accusations dans la presse, est comme habitude, pas été contacté par la presse qui aide à étouffer l'affaire pédocriminelle de Zandvoort (90.000 victimes).  Comme son père et le Werkgroep Morkhoven, elle est exclut par les médias belges.  Marcel Vervloesem ne sait pas contacter sa fille pendant déjà 2 jours. La ministre de la Justice Annemie Turtelboom est au courant.  Mais le Ministre qui prétend de 'lutter la partialité de la magistrature dans le cadre d'un nouveau déontologie', soutient ce procès de média contre Marcel Vervloesem, sa famille et le Werkgroep Morkhoven. La censure est totale et le ministre de la justice est responsable pour cette nouvelle situation.


Marcel Vervloesem interview de Serge Garde par...

http://www.dailymotion.com/video/x9ogjg_marcel-vervloesem...

Soutenez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout, t.a.v. Marcel Vervloesem, Cel 139, 2300 Turnhout

Werkgroep Morkhoven sur Facebook:https://www.facebook.com/groups/200250393321072/

C'est possible que la Justice belge qui censure toute l'information de l'affaire Zandvoort (90.000 victimes), bloque le lien à ce vidéo.  (Les liens à Facebook 'Marcel Vervloesem', 'Werkgroep Morkhoven', 'Jan Boeykens', 'Pcesse de Croÿ', sont régulièrement bloqués)

25-06-11

L’Eglise catholique et les scandales pédophiles: 'procédure accélérée'

danneels-geschokt-door-gruwelijke-getuigenissen_5_460x0.jpg

L’Eglise catholique, secouée ces derniers mois par une avalanche de scandales pédophiles, vient de renforcer sa législation pour lutter contre les "prédateurs" sexuels : une procédure accélérée est créée pour les cas les plus urgents, la durée de prescription est allongée et les abus sexuels sur des handicapés mentaux sont assimilés à de la pédophilie.

Le document est baptisé "normes sur les délits les plus graves". Présenté ce matin, il prévoit tout d’abord la création de "procédures accélérées pour régler les cas les plus urgents et graves". Dans certains cas de pédophilie, le pape lui-même sera saisi de l’affaire, etpourra décider de bannir le prêtre fautif du clergé.

Les membres de la Congrégation pour la doctrine de la foi, chargés de l’élaboration du texte, ont également décidé d’allonger le délai de prescription dans les cas d’abus sexuel. Il passe de 10 à 20 ans après la majorité de la victime.

Enfin, le Vatican décrète que les abus sexuels sur des personnes handicapées sont aussi graves que la pédophilie. "L’Eglise montre ainsi son attention à 360° vis-à-vis de la dignité de la personne, même la plus faible", estime ainsi une source proche de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Insuffisant, selon une association de victimes

Le Vatican veut ainsi montrer qu’il est "fortement engagé à agir avec rigueur et transparence" contre la pédophilie, indique son porte-parole Federico Lombardo. Et tenter d’apaiser les esprits, après la multiplication des scandales pédophiles touchant des prêtres.

Ce texte est-il suffisant ? Non, répond l’association américaine de victimes d’abus sexuels commis par des prêtres."Les nouvelles lignes directrices du Vatican concernant les abus sexuels peuvent être résumées en quelques mots : à côté de la plaque" estime l’une des responsables de l’association. "Partout dans le monde, les responsables de l’Eglise croient les accusés et non les accusateurs. [...] Ce dont nous avons besoin c’est de changer ce genre de comportement".

04-06-11

Arbi Zarmaev et L'Affaire Zandvoort - Tous les documents sur Internet !

 

zarmaev, abus d'enfants, affaire zandvoort, réseau, documents sur internet

Nous travaillons avec le vzw Werkgroep Morkhoven autour les droits de l'homme mais nous sommes confrontés avec si beaucoup d'harcèlements par les autorités belges que nous pensons qu'il est vraiment temps de mettre maintenant tous les documents de l'affaire Zandvoort (88.539 victimes) sur Internet. Cette affaire dure déjà TROP longtemps et les politiciens du parti socialiste et du parti des démocrats-chrétiens qui sont impliqués dans cette affaire, n'arrêteront jamais de protéger les abuseurs de l'enfant. Et les autorités européens qui sont bien au courant, ne font rien.
http://marcelvervloesemfr.wordpress.com/2011/06/04/abus-de-lenfant-le-gouvernement-belge-est-responsable/

----

Photo: l'Affaire Zandvoort - Manuel Schadwald reste disparu - Il n'y avait aucune enquête depuis Gina Bernaer-Pardaens qui faisait des recherches autour son disparition, était meurtriée.

16-05-11

Marche noire – Marche noire – Marche noire

Marche noire – Marche noire – Marche noire

29 May 2011 at 10:00 - 4 August at 16:00

A la gare du Nord, Bruxelles

Octobre 1996, suite au désaisissement du Juge Connerotte, l’homme qui a permis de retrouver et de mettre un terme au calvaire des dernières petites victimes de Marc Dutroux, le Peuple Belge, uni dans son indignation, sa colère, sa nausée, a envahi dans la plus grande dignité, les rues de Bruxelles dans une marée humaine blanche dont on se souvient encore au-delà de nos frontières. Ce jour-là, des centaines de milliers de citoyens ont demandé à la Justice Belge de faire toute la lumière sur l’affaire Dutroux et consors, de rendre justice aux petites victimes, de retrouver, de juger et de condamner tous les responsables, de prendre les mesures nécessaires pour que l’affaire ne soit pas étouffée, et que de telles horreurs ne puissent plus jamais se produire.

Mai 2011, quinze ans plus tard, Michèle Martin, l’épouse de Marc Dutroux, multirécidiviste, condamnée à trente ans de prison pour sa complicité active dans les crimes de son mari, sera libre. La justice belge en a décidé ainsi. Comme une dernière insulte aux victimes enlevées par ce couple maudit. Comme un dernier coup de poignard dans le coeur de leurs parents, comme une dernière provocation au Peuple Belge qui sait désormais qu’il ne doit plus rien attendre d’elle. Une justice qui a commis tant d’erreurs, tant d’errances, qui a fait preuve de tant de laxisme envers les coupables et de tant de dureté et d’intransigeance envers les victimes, leurs familles ou même, ceux qui tel le juge Connerotte se sont révélés coupables d’être seulement humains. La justice a oublié au service de qui elle était sensée oeuvrer. Il nous appartient donc, à nous le Peuple Belge, de le lui rappeler, de lui demander des comptes sur des questions que nous soulèverons plus loin et d’exiger sans délais que Madame Martin et tous les criminels récidivistes, coupables de crimes crapuleux et à fortiori envers, des enfants, personnes âgées, handicapées, ou sans défenses et qui, en d’autres temps auraient été condamnées à mort, purgent l’intégralité de leur peine.

Privés de gouvernement depuis plus d’un an et attendu que ce gouvernement provisoire ne nous représente plus, c’est à nous qu’il appartient de réagir ! La démocratie n’est jamais acquise, et aujourd’hui plus que jamais, elle réclame notre vigilance et notre détermination à la défendre. C’est pourquoi nous vous invitons tous à marcher avec nous, ce dimanche 29 mai. Nous vous donnons rendez-vous à la gare du nord à partir de 10h00, vêtus de noir et de ballons noirs, et habités de la même dignité et la de même détermination que celles qui nous habitaient lors de la marche blanche de 1996.