12-04-12

l'Affaire pédocriminelle d'Amsterdam: Est-ce que le ministre de la justice belge a caché d'information ?

Robert M..jpgIl y a quelques semaines déjà que le Werkgroep Morkhoven envoyait des documents de l'affaire pédocriminelle de Zandvoort qui révèlent le réseau pédocriminel autour les crèches d'Amsterdam, au ministre de la justice belge, Annemie Turtelboom (Open VLD, Parti libéral).

Elle demandait au ministre  de les transmettre à la justice hollandaise.  Mais le ministre n'a jamais répondu sur le demande du Werkgroep Morkhoven...

Entretemps l'activist du Werkgroep Morkhoven, Marcel Vervloesem, qui a révélé l'affaire Zandvoort, meurt lentement à la prison de Turnhout. 

Le ministre a été contacté pour que la vie de Marcel Vervloesem pourrait sauver mais elle ne répond pas.

Ce sont les juges Vander Flaas et Jacobs du tribunal de Turnhout qui ont étouffé l'affaire Zandvoort par poursuivre Marcel Vervloesem pendant 11 ans et qui gardent Marcel Vervloesem 'en prévention' depuis 2 mois à la prison de Turnhout.  Le Werkgroep craint qu'ils veulent meurtrier Marcel Vervloesem.

Par hasard le chef du cabinet de ministre Turtelboom qui prêche 'une magistrature impartiale', est le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout...

---------

Une peine de vingt ans de prison a été requise jeudi par le parquet à l'encontre d'un ancien employé de crèche d'Amsterdam, accusé d'avoir commis des agressions sexuelles sur 67 enfants.

«Le parquet a requis contre Robert M. une peine de vingt ans de prison assortie d'une obligation de soins», a déclaré Yvonne van der Leede, une porte-parole du parquet d'Amsterdam, selon laquelle il s'agit de «la peine la plus élevée pouvant être requise pour ce genre de crimes».

«Les abus sexuels d'enfants ne sont pas uniques, mais la gravité, la manière et l'échelle à laquelle l'accusé l'a fait le sont», a ajouté la porte-parole: «de plus, Robert M. n'a pas montré de vrais remords, que ce soit lors des audiences ou lors des interrogatoires».

L'accusé plaide coupable

Le procès de Robert M., un Néerlandais d'origine lettone âgé de 28 ans, qui avait été arrêté le 7 décembre 2011, s'était ouvert le 12 mars à Amsterdam. Ayant reconnu les faits, l'accusé plaide coupable.

Il avait été employé dans des crèches d'Amsterdam entre 2007 et 2010 où étaient gardés des enfants âgés de quatre ans et moins. Il travaillait aussi comme baby-sitter depuis 2009, entrant en contact avec des parents via internet et gagnant leur confiance pour qu'ils lui confient leurs enfants.

Son conjoint, un Néerlandais de 39 ans, comparaît à ses côtés, accusé de possession de documents de pornographie infantile. Le parquet a requis une peine de douze ans de prison à son encontre.

Quatorze jours d'audience étaient prévus lors du procès, en grande partie à huis clos, d'ici au 20 avril. Les plaidoiries de la défense commenceront mercredi. La date du jugement, qui sera mis en délibéré, n'a pas encore été déterminée.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1197...

Commentaren

Kinderverkrachter Robert M. kent morgen het verdict

Robert M. en zijn partner Richard van O. kennen morgen het verdict. De 28-jarige hoofdverdachte in de Amsterdamse zedenzaak bekende dat hij 87 veelal zeer jonge kinderen ernstig heeft misbruikt. Het jongste slachtoffer was een baby van 19 dagen oud. Het Openbaar Ministerie (OM) eist de maximumstraf van 20 jaar cel en terbeschikkingstelling met dwangverpleging. Van O. (39) riskeert 12 jaar cel. Als de rechtbank het OM volgt, zal de zaak vrijwel zeker een vervolg krijgen in beroep.

Zijn advocaten Wim Anker en Tjalling van der Goot pleitten voor een milde straf. Ze vinden zelfs dat M. van het overgrote deel van de beschuldigingen moet worden vrijgesproken, omdat politie en justitie fouten zouden hebben gemaakt in het begin van het onderzoek.

Naast de strafeis zal de rechtbank ook moeten oordelen over smartengeldclaims, die door de ouders ingediend werden. In totaal is er meer dan 1 miljoen euro geëist. Er zijn ook claims voor materiële schade ingediend, maar een totaalbedrag daarvan is niet bekend.

Bewerkt door: Sven Van Malderen
20/05/12 - 17u37 Bron: belga.be

http://www.hln.be/hln/nl/960/Wereld/article/detail/1441189/2012/05/20/Kinderverkrachter-Robert-M-kent-morgen-het-verdict.dhtml

Gepost door: Boejan | 20-05-12

23 mai 2012 - Hymne de la Résistance : censurée

'Marcel Vervloesem hymne de la Résistance'

15 févr. 2012 - Marcel Vervloesem (qui, avec le Werkgroep Morkhoven révélait le réseau pédocriminel de Zandvoort)est depuis 3 semaines enfermé à la prison de Turnhout
Ecrivez Marcel Vervloesem: Gevangenis Turnhout (prison de Turnhout), tav. Marcel Vervloesem, Cel 139, Wezenstraat 1, 2300 Turnhout (Belgique)
Ecrivez Werkgroep Morkhoven, Rue Faider n° 10, 1060 Saint Gilles (Belgique)
Protestez chez le ministre de la justice belge:
E-mail annemie.turtelboom@just.fgov.be

http://www.youtube.com/watch?v=6-l7tJOhICI
http://youtu.be/6-l7tJOhICI


Le 16 mai 1012, Marcel Vervloesem a été remis en liberté. l a été emprisonné pendant 5 mois pour aucune raison dans la prison de Turnhout qui est si surpeuplée que les détenus dorment sur des matelas sur le pancher.

La décision de l'enfermer pendant 5 mois en 'prévention' et de l'enchaîner pendant 5 jours à son lit sur le service d'urgence, était prise par les mêmes juges qui ont étouffé l'affaire pédocriminelle de Zandvoort et qui ont poursuivi Marcel Vervloesem pendant 11 ans. Il y a 4 ans que ces juges ont l'imposer un interdiction de parler la presse tandis qie la presse le pouvait à nouveau criminaliser.

Il y a quelques mois, notre association a envoyé des documents importants de l'affaire Zandvoort à Turtelboom. Le contenu de ces documents était directement lié aux abus et viols des enfants dans les crèches d'Amsterdam (connu comme l'affaire Robert M.). Mais Turtelboom ne répondait pas à la demande de notre association d'envoyer ces informations à son collègue hollandais.
Il y a quelques années que Marcel Vervloesem a transmis ces documents au procureur Bourlet de Neufchâteau (l'affaire Dutroux) mais les juges du tribunal de Turnhout utilisaient ces documents pour accuser Vervloesem de la 'possession du pornographie des enfants'.

Le ministre a nommé le procureur Jan Poels du tribunal de Turnhout comme son chef de cabinet...

Jan Boeykens, président du Werkgroep Morkhoven

PS. Depuis quelques jours, nous avons à nouveau des problèmes de publication. Il y a quelques semaines que notre compte de Facebook était fermée par les autorités.

-----

Maria Naveau sur 'Werkgroep Morkhoven' (Facebook):

"Nous demandons à Facebook de ne pas supprimer le message suivant: Il y a quelques semaines que le Werkgroep Morkhoven demandait au ministre de la justice belge, A. Turtelboom (VLD, Parti Libérale) de transmettre les documents de l'affaire Zandvoort qui parlent de l'affaire à Amsterdam, au ministre de la justice hollandais. Mais le ministre ne répondait pas.
Le procès de Robert M., nommé le 'Monstre de Riga, qui (comme Marc Dutroux) est présenté comme un 'prédateur isolé', a eu lieu rapidement en date de 6 avril 2012. Mais son dossier était incomplet et on ignore le réseau des abuseurs des enfants qui continue à fonctionner."

Gepost door: Morkhoven | 20-05-12

De commentaren zijn gesloten.