29-01-10

Zandvoort child pornography case: the role of the Belgian King



The High Council of Justice last year found out that 7 CD-ROMs containing child pornography from the Zandvoort-case had been vanished.

In 1998 our association gave a copy of these CD-ROMs to the Belgian King. The King was given them to the Belgian Minister of Justice. And the Belgian Minister of Justice was given them for "research" to the president of the Court of Justice.

I wrote to the King, justice ministers, parliamentarians and media about this case.

The former Justice Minister told me that there was 'some investigation'.
The royal palace let me know after 6 months that they had 'received my letter'. But that is all.

I receive no reply on my letters to the current justice minister.

Marcel Vervloesem who revealed the Zandvoort case, is slowly dying in prison.

Jan Boeykens
President of the Morkhoven Group


Following is a list of more than 20 emergency room trips and surgical operations endured by Marcel Vervloesem, of which Belgian minister of justice and his cabinet members were informed more than 40 times.
These prominent officials advocates publicly for a "humane and equitable" justice, and states at the same time that a prisoner 'can be released from jail only 3 days before his expected death'.

justice

1- malignant cancer : treated at St. H. Hart Hospital, Lier : 2 times
2- kidneys : at St Elisabeth Hospital, Herentals : 5 times
3- pancreas : at St. H. Hart Hospital, Lier : 2 times, University IA, Anvers : 1 time
4- emergency in intensive care for pancreatite : 2 times
5- emergency in intensive care for pancreatite : University IA, Anvers : 1 time
6- intensive care : Fabiola Hospital, Sambreville and St. Elisabeth Hospital, Herrentals : 11 times
7- kidneys : Gasthuisberg, Louvain : 2 times
8- heart surgery for cardiac dysfunctioning : at AZ Imelda, Bonheiden : 3 times
9- diabetes intensive care : at St. H. Hart Hospital, Lier : 4 times
10- kidneys : at St. H. Hart Hospital, Lier : 1 time
11- heart surgery : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
12- kidney dialysis : at St. H. Hart Hospital, Lier : 1 time
13- internal hemorrhage : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
14- surgery : at St. Jan, Bruges : 1 time
15- surgery for placing dialysis drains : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
16- intensive care in cardiology : at St. Elisabeth Hospital, Turnhout : 1 time
17- emergency room intensive care for anemia (leukemia) : St. Elisabeth Hospital, Turnhout : 1 time
18- emergency room intensive care : St. Elisabeth Hospital, Herrentals : 1 time
19- heart surgery : AZ St. Jan, Bruges : 1 time
20- on May 14th 2009, for heart problems caused by among other reasons lack of medications and insufficent treatments, Mr Vervloesem was to be admitted in emergency to the AZ St. Jan Hospital, Bruges, but the prison director, using a psycho-social service's report denied it.

kaartvzw Werkgroep Morkhoven - Zandvoort childpornnetwork:

Dutroux case 
Zandvoort case 
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

26-01-10

Free Marcel Vervloesem!



justice


The Belgian government covered up the child pornography case Zandvoort with 89,539 victims and has decided to murder slowly Marcel Vervloesem.

The activist who is seriously ill, must be immediately released from prison!

The cause now has ... members.
Their mission: Liberation of Morkhoven-activist Marcel Vervloesem

 

 

18-01-10

Free Marcel Vervloesem!


tralies.images
Marcel Vervloesem

He discovered the child porn network Zandvoort. He was prosecuted and imprisoned. He is very sick now but the belgian minister of justice will not liberate him. 

We fight every day for his liberation:

http://droitfondamental.eu/
http://verdwijningen.skynetblogs.be/

http://freedetainees.org/


Following is a list of more than 20 emergency room trips and surgical operations endured by Marcel Vervloesem, of which Belgian minister of justice and his cabinet members were informed more than 40 times.
These prominent officials advocates publicly for a "humane and equitable" justice, and states at the same time that a prisoner 'can be released from jail only 3 days before his expected death'.

1- malignant cancer : treated at St. H. Hart Hospital, Lier : 2 times
2- kidneys : at St Elisabeth Hospital, Herentals : 5 times
3- pancreas : at St. H. Hart Hospital, Lier : 2 times, University IA, Anvers : 1 time
4- emergency in intensive care for pancreatite : 2 times
5- emergency in intensive care for pancreatite : University IA, Anvers : 1 time
6- intensive care : Fabiola Hospital, Sambreville and St. Elisabeth Hospital, Herrentals : 11 times
7- kidneys : Gasthuisberg, Louvain : 2 times
8- heart surgery for cardiac dysfunctioning : at AZ Imelda, Bonheiden : 3 times
9- diabetes intensive care : at St. H. Hart Hospital, Lier : 4 times
10- kidneys : at St. H. Hart Hospital, Lier : 1 time
11- heart surgery : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
12- kidney dialysis : at St. H. Hart Hospital, Lier : 1 time
13- internal hemorrhage : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
14- surgery : at St. Jan, Bruges : 1 time
15- surgery for placing dialysis drains : at AZ St. Jan, Bruges : 1 time
16- intensive care in cardiology : at St. Elisabeth Hospital, Turnhout : 1 time
17- emergency room intensive care for anemia (leukemia) : St. Elisabeth Hospital, Turnhout : 1 time
18- emergency room intensive care : St. Elisabeth Hospital, Herrentals : 1 time
19- heart surgery : AZ St. Jan, Bruges : 1 time
20- on May 14th 2009, for heart problems caused by among other reasons lack of medications and insufficent treatments, Mr Vervloesem was to be admitted in emergency to the AZ St. Jan Hospital, Bruges, but the prison director, using a psycho-social service's report denied it.

kaartvzw Werkgroep Morkhoven - Zandvoort childpornnetwork:

Dutroux case 
Zandvoort case 
http://werkgroep-morkhoven.skynetblogs.be/

16-01-10

Ronny Janssen, Annick Van Uytsel, Katrien De Cuyper,


kim-en-ken-verdwenen-15-jaar-geleden_1_512x0

 

Ronald Janssen: silence sur la réouverture du dossier Zandvoort

Jacqueline de Croÿ - 16 janvier 2010

Ronald Janssen, un ingénieur devenu professeur de dessin technique, a déclaré aux enquêteurs belges avoir assassiné 11 personnes entre 15 et 28 ans depuis le début des années 1990. Quinze 15 dossiers ont été rouverts, parmi lesquels celui de Kim et Ken Heyrman (8 et 12 ans), donc le meurtre de Katrien De Cuyper à l'âge de 15 ans.

La justice doit avoir un couteau sous la gorge pour sortir ça. Le ministère persiste en ses efforts pour assassiner Marcel Vervloesem, qui a signé, le 4 mars 2001, la plainte de l’ONG Morkhoven, où il expose la présence de Katrien parmi les victimes du réseau pédocriminel de Zandvoort. Son identification a été confirmée par analyse biométrique. La plainte n'a pas encore été jugée.

Le dossier était vide, "une bulle" que Marcel Vervloesem aurait exposé "par perversité et pour se faire de la publicité", avait dit le Procureur Tack, en le faisant passer pour le parrain du réseau pour l'envoyer en prison. Le jour où Marcel Vervloesem est tombé dans le coma au résultat d’une interdiction de l’hospitaliser, Jo Vandeurzen, ex-ministre de la justice, a déclaré qu’aucune image du fichier Zandvoort n’avait de lien avec des dossiers belges. Il a même menti pour justifier l'incarcération.

Il n’y a pas de "faillite des systèmes policier et judiciaire belge" qui aurait permise à Ronny Janssen de tuer durant 20 ans "aux nez et à la barbe des policiers", comme le dit la presse étrangère.

Katrien De Cuyper a donné son dernier coup de téléphone à ses parents le 17 décembre 1991 du café "Les Routiers", situé au rez-de-chaussée des studios pornographique X-Kiss et De Pauw dans le port d’Anvers. Son corps nu a été retrouvé le 19 juin 1992, dans une autre partie du port. Elle est morte étranglée.

Kim et Ken ont été kidnappés le 4 janvier 1994. Le corps de Kim a été retrouvé dans le bassin du port d’Anvers à cent mètres des studios X-Kiss et De Pauw. Elle avait été poignardée et violée. Ken n’a jamais été retrouvé. Ronnie Janssen enseignait à l’école d’un des petits frères de Kim et Ken : Axel, 17 ans.

Une ancienne victime du réseau a mené le Werkgroep Morkhoven chez Gerrit Ulrich, qui avait collectionné 88539 photos de pornographie et crimes sur des enfants. Ulrich achetait régulièrement la production de la maison mère du Studio De Pauw en Hollande. Il vendait un roman-photo pédopornographique de Katrien sur son site Apollo.

Ronny Janssen devait avoir 18 ou 19 ans au moment du meurtre de Katrien, ce qui permet d’étayer l’hypothèse qu’il a lui-même été victime du réseau, avant de devenir meurtrier en série. Des photos de lui sont susceptibles de figurer dans le fichier Zandvoort, à une époque où il était mineur d'âge.

Le Werkgroep Morkhoven a cherché des indications justifiant d’orienter l’enquête sur Kim et de Ken vers le X-Kiss. La nuit tombée, ils ont collé des avis de recherche des enfants aux environs du bistrot "Les Routiers". Marcel Vervloesem s’est caché dans la voiture. Luk, autre membre de l'ONG, est entré dans le bistrot, en feignant d’être ivre. Il a pris une bière. Il est ressorti titubant et en laissant tomber une affiche par terre, puis s’est planqué dans la voiture à toute vitesse. Trois hommes sont sortis du bistrot pour rattraper Luk. Ils n’ont vu que les avis de recherches et se sont précipités pour les arracher les uns après les autres !

Le Ministère de la justice est avisé depuis septembre 2006 que X-kiss offrait de la pédopornographie via webcam. Les photos pédopornographiques n’ont été enlevées du site qu’en décembre. Le site Internet www.x-kiss.be est toujours en ligne.

La justice belge avait prévu de vanter son efficacité en inculpant le meurtrier de Shana Appeltans et Kevin Paulus en trois jours. Un témoignage avait déjà exposé Ronny Janssen lors de l’enquête sur le meurtre d’Annick Van Uytsel en 2007. Le juge d’instruction n’avait pas jugé utile de faire fouiller son garage, où il cachait trois armes, sans permis de port d’armes.

Le témoignage aurait été "trop imprécis". Ronny Janssen, divorcé sur base de violences sexuelles, n’aurait pas eut le "profile" pour emballer Annick dans un sac en plastique avec une pierre et la jeter dans le canal en 2007. Mais en 2010, il n’a fallu que quelques heures pour que la police lui trouve le "profile" pour tirer deux balles dans la tête de Shana et trois balles dans la tête de Kevin, puis les faire flamber dans leur voiture. Les deux jeunes filles avaient 18 ans et le jeune homme 22 ans. La justice et la police dans ce cas, peut prouver un excellent travail, dit Stefaan De Clerck, le Ministre de la Justice et Child Focus a félicité les enquêteurs !

L’information ne passe qu’en filigrane. Le directeur de la prison où Ronald Janssen est détenu le dit objet de mesures de sécurité pour les pédophiles, alors que les victimes reconnues par la justice sont toutes majeures. Les onze aveux de meurtres assurés par la presse anglaise, ne sont que quatre, selon la presse belge. Ronald Janssen se souviendrait uniquement des âges, mais pas des noms de ses victimes. Une nouvelle victime sans nom a été reconnue aujourd'hui. Son corps a été laissé dans les pays de l'Est. Parle-t-on de Magdalena Gruszacka, Mr De Clerck?

Le procès de Ronny Janssen devrait démontrer que la justice a creusé la tombe de Marcel Vervloesem pendant 22 ans, pour enterrer la corruption de institutions, des juges et des policiers. Il faudra attendre huit ans de manoeuvres dilatoires, pour savoir ce qu'ils vont inventer comme vérité judiciaire.

_____

Editeur responsable: Fondation Princesses de Croÿ et Massimo Lancellotti - 10 Rue Faider - 1060 Bruxelles - Belgique - Droit de réponse: postmaster@droitfondamental.eu

 

http://droitfondamental.eu/001-Ronald_Janssen_silence_sur_la_reouverture_du_dossier_Zandvoort____fr.htm


kaartvzw Werkgroep Morkhoven - le réseau pédocriminel de Zandvoort:

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/
Morkhoven Skynet
Droit Fondamental - (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine - Droit Fondamental
Patrice Verdi
Verdwijningen - Disparitions - Missing children


14-01-10

ZANDVOORT CHILD-PORN SCANDAL: ACTIVIST AGAIN VERGING ON DIABETIC COMA


tralies.images
Brussels, january 11 2010

 
Yesterday I have once again written an e-mail to all the Belgian and European rerpresentatives to inform them of the fact that one of the members of our association had for the fourth time nearly gone into coma because his blood sugar level, which has been uncontrolable ever since the last time they locked him up in the isolation-cell, suddenly dropped to 50 yesterday morning.
 
Marcel Vervloesem's most recent stay in the isolation-cel was the result of his protests against the decision of Erwin Boosten of the prison's case-management office who had invited Mr. Vervloesem to his desk only to inform him of the fact that 'there was no longer any chance that he would be released on Parole' and that 'he would personally make sure that restrictions would be imposed on the number of letters and visits Mr. Vervloesem had the right to recieve'. This decision has been supported by the Directorate General of the Department of Penitenciary Institutions in Brussels and has tacitly been approved by the minister of Justice De Clerck.
Mr. Erwin Boosten took this decision in a reaction to Morkhoven's prior criticism of the case managers of the prisons of Turnhout and Brugge because of the way in which they endlessly kept tampering with the case of Marcel Vervloesem, and because of the fact that they even committed legal offences while doing so. In fact, the case managers of Marcel Verloesem had not only hidden several medical documents regarding Mr. Vervloesem from their report to the court for the implementation of criminal punishments, but in this report they had allso falsified several facts from the sentence which had been pronounced by the criminal court in the case against Mr. Vervloesem.
 
Therefore, they crushed Marcel Vervloesem's attempts to protest against this situation by locking him up for a period of 7 days in an unaired isolation-cell, thus raising the total number of days he has spent in isolation to 50.
As usually, the letters which we wrote to the minister of Justice Stefaan De Clerck, who claims that the legal system in this country is 'human and righteous', didn't have the slightest effect.
 
The state of Marcel Vervloesem's health is deteriorating every day. He was allready very badly ill before his incarceration, and since the time that he has been locked up  in prison, i.e. over these last 18 months, he has been through 5 emergency hospitalisations and -operations, during which he has been kept tied for 591 hours to the operating-table, to his hospital-bed and to his wheel chair etc.by means of an iron chain.
It seems clear from the statements that the authorities have been making -saying that they can't release Mr. Vervloesem on the ground of medical reasons 'because there is a risk of his resuming his former activities as a anti-childporn-activist and of his contacting the press', that they must be determined to let him die in prison, as if he were a real political prisoner in some sort of totalitarian country.
 
The fact that minister De Clerk doesn't even respond to the letters that the lawyer of Marcel Vervloesem, Raf Jespers, has been writing to him, in which he is demanding the immediate release of his client on the ground of medical reasons, clearly proves that the minister himself has personally approved the decision to let all this happen.
According to the verdict from the court for the implementation of criminal punishments, the Minister is the only person who has the right to decide whether a prisoner is intitled to a release on the ground of medical reasons.
 
There had been allready things that happened in the past which indicated that the Minister himself is personally involved in this case.
He never ordered an investigation into the cover-up of the scandal of the Zandvoort childporn-ring for example (the nearly 90.000 children who were abused in that scandal have still not been identified and there has never been a serious search for the childporn-producers and child-molesters involved in that ring), as he allso never reacted to the conclusion which the Belgian Supreme Court drew in 2008 stating that evidence for Mr.Vervloesem's innocence had dissapeared from the Court of Turnhout. Likewise, the Minister did never command an investigation into the disappearance of 7 child-porn-CD's from the Zandvoort-file in the Antwerp court of Justice, neighter did he ever command an investigation into the fact that the more than 30 police-reports about the sexual offences against children that have been committed by the person who has filed most of the complaints against Mr. Vervloesem, have all been covered-up. In addition to that, the Minister has been obstructing the application of Article 72 and subsequent Articles of the law on the release of prisoners on the ground of medical reasons, and he has  never opposed the case managers' misconduct with regard to Marcel Vervloesem nor any of the acts of torture or any of the arbitrary sanctions that he has been submitted to, and the Minister continues to allow the theft and confiscation of letters to and from Mr. Vervloesem. Finally, the Minister stated in his letter from March 5 2009 to Mr. Vervloesem that he had 'ordered the Supreme Court to carry out an investigation into the conditions of his detention', but here again we never saw that happening either.
 
The Minister is very well informed about all the details concerning the case of Mr. Vervloesem, because of all the registered letters, the e-mails and telephone-calls he has received from us about it. It even appears that he keeps a small file of all the articles that the Werkgroep Morkhoven has been publishing on the Internet.
 
But Minister De Clerck does simply not care about the life of a prisoner, he prefers to let Mr. Verloesem die in prison in stead of commanding an investigation into the criminal actions of the  judges who are involved in the covering-up of the Zandvoort child-porn case and in the slandering against Marcel Vervloesem that has allready been going on for so many years now.
 
Today we will allso send a copy of this newsletter to Minister De Clerck and to all the officers of his cabinet. For allmost one year now we have been busy keeping all of them informed about this case, without any of them doing anything whatsoever at all to put an end to this scandal.
 
I have only just made a telephone-call to Els Baart, a member of the cabinet of the Minister, to inform her of the fact that at about 5 o'clock this morning  Marcel Verloesem had for the fourth time allmost gone into a coma, but she coldly replied to me that 'they didn't speak on the telephone'.
She told me that I 'have to contact her by mail', but in fact she nevers responds to the letters that our non-profit organisation Werkgroep Morkhoven is sending her, we simply don't ever recieve any reaction at all from her.
If one of these days Marcel Vervloesem should go into coma and die as a result of that, this woman as well as Minister De Clerck will be reponsable for it.
 
Jan Boeykens
President of the non-profit organisation Werkgroep Morkhoven.
 
----------------
 
We have sent to Minister De Clerck more than 40 times over a complete review of the more than 20 emergency-hospitalisations and -operations that this activist of ours, Marcel Vervoesem, has gone through. Yesterday we have allso sent a copy of this list to the nearly 200 Belgian and European members of Parliament, together with yet another letter to inform them about the situation, for we want them all to know what is going on.
 
The Werkgroep Morkhoven has only once ever recieved a response from Minister De Clerck which had been personally signed by him. In this letter he referred to Els Baart, the officer of his cabinet who is in charge of the Vervloesem-case.
In his letter from April 30 2009, the Minister replied to us as follows:
-'Concerning the subject of Mr. Vervloesem's case managers, I must say that to me there seems to be no objective reason why I should personally take any action in this matter, as a sufficient number of interviews is taking place between Mr. Vervloesem and his case managers.'
-'The medical aspects of this case have been examined by the Health Care Service'.
-'The questions regarding the modalities of Mr. Vervloesem's criminal punishment have been examined'.
-'Mr. Vervloesem's lawyer has allso been allready previously informed about these matters'.



11-01-10

Réseau Zandvoort - 11.1.2010: Marcel Vervloesem à nouveau en danger


tralies.imagesBruxelles, 11 janvier 2010

J'ai eu Marcel Vervloesem de notre association à nouveau au téléphone.
Son niveau de sucre était à nouveau tombé à 44.
Il en est à son 4ième évanouissement hypoglycémique depuis 15 jours, d’où un pré coma susceptible d’être mortel, mais le ministère de la justice continue à refuser l’hospitalisation.

Celle qui gère son dossier au ministère est Els Baart (tel **32.2.542.80.62) mais elle refuse de répondre « par téléphone », et pas d’avantage par courrier.

Marcel Vervloesem doit immédiatement subir des examens médicaux, sans à nouveau être enfermé dans une cellule d'isolation ou enchaîné jour et nuit à un lit d'hôpital !

Des prisonniers malades comme Marcel Vervloesem doivent être immédiatement libérés !

J'ai vraiment l'impression que ça va mal tourner avec Marcel et que certains veulent sa mort pour le faire taire définitivement de l'affaire pédocriminel de Zandvoort qui (avec ses 89.539 victimes) était étouffée.

Jan Boeykens, Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven


Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée...

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.


kaartvzw Werkgroep Morkhoven - le réseau pédocriminel de Zandvoort:

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/
Morkhoven Skynet
Droit Fondamental - (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine - Droit Fondamental
Patrice Verdi
Verdwijningen - Disparitions - Missing children

Marcel Vervloesem
C/O : Gevangenis Turnhout – Cel: 86
Wezenstraat, 1
2300 Turnhout
Belgique


10-01-10

Activist Marcel Vervloesem à nouveau en danger


tralies.imagesBruxelles, 10 janvier 2010 - J'ai eu Marcel Vervloesem de notre association au téléphone. Il s'est évanoui pour le troisième fois à cause d'une hyglycémie.  Son niveau de sucre était à nouveau tombé à 50.  Il doit aller tout de suite à l'hôpital et il doit être libéré avant qu'il meurt à la prison !

Jan Boeykens, Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven


kaartvzw Werkgroep Morkhoven - le réseau pédocriminel de Zandvoort:

Réseau pédocriminel de Zandvoort - Google
Werkgroep Morkhoven - Wordpress
vidéos: le réseau pédocriminel de Zandvoort
vidéos: Zandvoort etc. (1)
vidéos: Zandvoort etc. (2)
Werkgroep Morkhoven - Skynet
http://droitfondamental.eu/
http://verdwijningen.skynetblogs.be/


08-01-10

Amnesty International: interested in subsidies


tralies.imagesLet us not rely on Amnesty International. Let us establish associations that not depend on anyone !

http://droitfondamental.eu/
http://verdwijningen.skynetblogs.be/



06-01-10

Marcel Vervloesem, child porn network Zandvoort


Marcel Vervloesem...


He discovered the child porn network Zandvoort. He was prosecuted and imprisoned. We fight every day for his liberation.

tralies.images





http://droitfondamental.eu/


01-01-10

Marcel Vervloesem: Lettre au Président du Werkgroep Morkhoven


prisonerParis, 1 janvier 2010

A Monsieur Jan Boeykens, Président du Werkgroep Morkhoven

 

Effectivement Jan, cela n'est pas possible que Marcel continue à souffrir comme ça. Nous sommes toujours contraints de publier des articles car le fait d'écrire secrètement à tous les interlocuteurs responsables ne change rien et ne suffit pas à être entendus pour soigner Marcel durablement...

J'ai remarqué que les décisions qui sont prises ne le sont qu'après que nous ayons publié des nouvelles sur les souffrances de marcel mais sitôt qu'il est fait un pas en avant cela recommence alors ?

Comment obtenir une hospitalisation de Marcel assez longue pour rééquilibrer à nouveau le diabète qui a été déséquilibré par la détention en isolement et le stress qu'on lui impose? Pour soigner ses reins et son cœur, pour le soulager et traiter son cancer métastasé ?

Nous sommes condamnés à continuer à publier alors qu'il suffirait qu'ils prennent en compte les demandes officielles de son avocat et que cessent les retards dans la transmission de ses rapports et nos demandes pour que nous cessions.

Nos demandes sont légitimes car Marcel est vraiment malade gravement et à chaque fois sa santé se détériore un peu plus. Sa survie n'est pas gagnée et elle ne pourra l'être que si une hospitalisation est décidée très vite pour lui.

Le fait que l'administration dise maintenant que la démocratie impose qu'il ne soit pas menotté davantage que ce qu'il l'a déjà été en allant à l'hôpital est une façon de nous faire porter la responsabilité de la non hospitalisation de Marcel à cause du fait que nous avons déjà dénoncé ce menottage.

Mais la démocratie c'est appliquer à un détenu malade les mêmes droits qu'un individu libre à être soigné totalement jusqu'à complète guérison ou si cela n'est pas possible jusqu'à constante amélioration pendant un temps assez long pour que les médecins puissent faire convenablement leur travail et que sa vie ne soit plus sans cesse en danger.

Cela, toutes les conventions (belges et internationales) le disent et il faut juste les appliquer.

Nous allons continuer sans relâche à demander l'hospitalisation de Marcel et sa libération pour raison de santé au Ministre de la Justice qui peut seul en décider.

Amicalement

Martine


Martine Mangione

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/


La situation de Marcel Vervloesem depuis son transfert de la prison de Brugge vers la prison de Turnhout (30 juin 2009 au  24 novembre 2009)

Situation médicale:

21 visites chez le médecin:
1 juillet 2009 - 10  juillet  2009 - 24  juillet  2009 - 30  juillet  2009 - 8  juillet 2009 - 18  juillet  2009 - 27  juillet  2009 - 11 août 2009 - 15 août 2009 - 17 août 2009 - 21 août 2009 - 21 août 2009 - 1 septembre 2009 - 5 septembre  2009 - 11 septembre 2009 - 4 octobre 2009 - 6 octobre 2009 - 8 octobre 2009 - 24 octobre 2009 - 11 novembre 2009 - 18 novembre 2009

6 examens médicaux:
13 août 2009: Analyses sanguines
13 août 2009: Analyses urinaires
20 août 2009: Consultation oculaire par le Dr.Van O. de Turnhout
26 août 2009: Examen diabétique par le spécialistz Dr. A AZ Sint-Jozef, Turnhout
31 août 2009: Analyses urinaires 
24 octobre 2009: Analyses urinaires 

2 injections(vaccins):
6 octobre 2009: grippe
11 novembre 2009: grippe Mexicaine

Soins des pieds du au diabète:
19 août 2009

Soins a cause diabète et controle cardiaque:
615 visites

2 requête de Brugge pour la restitution des résultats d'examens (cardiaques + ...):
11 septembeer 2009
8 octobre 2009

3 demandes d'obtention des dossiers médicaux de Marcel par son avocat:
3 septembre 2009 - L'hôpital  AZ Sint-Jan de Brugge a fait parvenir le dossier 
9 september 2009 - L'hôpital  Sint-Elisabeth a fait parvenir le dossier 
14 octobre 2009 - Dr. F. Van Mol, directeur-general du Service de Santé pénitentiaire du Ministère de la Justice à envoyé le dossier chirurgical de Marcel à son avocat.

kaartvzw Werkgroep Morkhoven - le réseau pédocriminel de Zandvoort:

Werkgroep Morkhoven - Wordpress
vidéos: le réseau pédocriminel de Zandvoort
vidéos: Zandvoort etc. (1)
vidéos: Zandvoort etc. (2)
Werkgroep Morkhoven - Skynet
http://droitfondamental.eu/