02-06-09

Qui taît des crimes, pousse au meurtre


Marcel.dood.mail-4declerck.286380réseaupédocriminelle de Zandvoort

Lettre à Wendy Vervloesem

Je sais sur que ton papa est tombé dans un piège pour quelque chose qu'il n'y a jamais été passé. Je vais te raconter ce que je sais depuis déjà des mois. Dans la période, avant que j'ai été enfermé (dans la maison de correction de Mol), j'ai eu des contacts avec Luc V. et son fils Ruben V. (également enfermé dans la maison de correction de Mol). Je devais pour Luc V. et son fils Ruben, aller acheter des drogues (en Hollande). J'ai reçu pour cela de l'argent de Luc V. Cela a duré pendant un période. Ces drogues étaient remises par Ruben à son copain Winnie VS.

Luc V., au moment où nous étions ensemble, a dit que si nous avions des problèmes et devions être arrêtés, que nous devions alors dire à la police, que nous avions obtenu ces drogues et cet argent de ton papa pour pouvoir nous en sortir. Si nous étions enfermés, nous devions fuguer chez ton Papa. Il avait imprimés dans nos coeur que si nous avions des problèmes avec la justice, nous devions dire avoir été violés et sexuellement abusés par ton papa. Nous obtiendrons alors des avantages. Luc V. nous a dit que la justice pourrait briser ton Papa alors. Il disait que le tribunal ne pourrait jamais prouver que ces déclarations étaient inexactes. Nous devions expliquer les choses au sujet de ton papa, comme on pouvait lire de son frère Victor et la plainte dans la gazette.
Ruben était très enthousiaste de ça. Nous aurions le soutien de Victor et de ses copains. Ton Papa n'aurait certainement pas pu se défendre contre nous.

Ainsi Luc V., a envoyé son fils Ruben régulièrement à ton Papa pour faire des photocopies de lettres. De cette façon Ruben pouvait laisser entrer son copain Winnie VS chez ton Papa. Ils devaient demander à ton Papa de pouvoir jouer sur l'ordinateur, mais en réalité ils devaient ouvrir des lignes de sex. Ruben et son copain devaient placer des affaires chez ton Papa, pour pouvoir le faire accuser. C'est la vérité.

J'ai déclaré à la police (de Herentals) comment cette affaire a été règlé, avec les drogues et Luc et Ruben V. et j'ai dit à la police que j'ai vendu des drogues à Ruben. J'ai aussi raconté à la police que je n'ai pas fait de deal de drogues avec les plus jeunes mais que j'avais donné quelques droques à Luc V. qui les a probablement donné à son fils. Cela se trouve aussi comme ça dans le procès-verbal.

Normalement je avais informé ton papa mais je n'ai jamais pensé qu'ils iraient jusque là. Je veux en tout cas confirmer ceci et témoigner. Si tu vas voir ton Papa, alors souhaite lui beaucoup de force. Savez Wendy, si il y a un pédophile, alors c'est le frère de ton Papa.

Victor Vervloesem voulait violer Nickske C.(le troisième jeune qui accusait Marcel Vervloesem) et moi près de l'étang 'stekkes', mais ce récit, tu le connais déjà et je te l'ai déjà raconté.

Stefan D.

------------------

Extraits des procès-verbaux :

Déjà le 18 mai 1998, époque Temse-Madeira. (Traduction) : Lettre M.A. Heist o.d.Berg dd. 18.05.98 - TU.37.10102448/98 : "Si un jour je devais avoir des problèmes avec le tribunal, je devais alors expliquer que Marcel Vervloesem m’avait agressé. J'aurais dû alors contacter Victor Vervloesem. Celui-ci paraît avoir beaucoup à dire au tribunal. Je n'ai jamais participé à ces jeux parce que moi je sais que Victor Vervloesem a agressé deux de mes amis."
(VO: Brief M.A. Heist o.d.Berg dd. 18.05.98 - TU.37.10102448 / 98: "Als ik ooit problemen zou hebben met het gerecht dan moest ik maar verklaren dat Marcel Vervloesem mij zou aanranden. Ik moest dan met Victor Vervloesem in verbinding treden. Die zou naar het schijnt veel te zeggen hebben op het gerecht. Ik heb aan die spelletjes nooit meegedaan omdat ik weet dat Victor Vervloesem twee van mijn vriendjes heeft aangerand. ")

13 décembre 2004. (Traduction) Le procès-verbal de la police de Heist.o.d.Berg dd.13.12.2004 pv. ME.18.L7.104977/2004 l'interrogatoire Stefaan D. Arendonk : "Je peux vous dire que j’ai été agressé par Victor Vervloesem aux étangs "stekkes" à Morkhoven. Il a essayé de saisir les parties de sexe. Les faits se sont déroulés en présence de mon ami Nickske C. de Morkhoven."
(VO: Proces-verbaal Politie Heist.o.d.Berg dd.13.12.2004 pv. ME.18.L7.104977 / 2004 verhoor ST.D. uit Arendonk: " Ik kan u zeggen dat ik aangerand ben geweest door Victor Vervloesem aan "stekkesvijver" te Morkhoven. Deze heeft geprobeerd mijn geslachtsdelen te grijpen. De feiten deden zich voor in het bijzijn van mijn vriendje N.C. uit Morkhoven. ".)


Réseau pédocriminel Zandvoort: Affaire Vervloesem sur BMF - TV

Serge Garde en direct, interviewé par Karl Zéro
Mercredi 3.6.2009 - 22h10

Karl Zéro en s'entretiendra avec le journaliste Serge Garde au sujet des traitements réservés au l'activiste Marcel Vervloesem par les autorités belges BFM, chaîne de télévision française d'information continue accessible sur Internet en direct puis en différé dans le monde entier sur Internet http://www.bfmtv.fr, ce mercredi 3 juin 2009 - 22 h00 GTM

Aujourd'hui (2.6.2009) Paul Van Buitenen, membre du parlement européen, rencontra Marcel Vervloesem au prison de Bruges

-------------

CONTACT:

Jan Boeykens - Princess Jacqueline de Croÿ
Werkgroep Morkhoven vzw-asbl
Rue Faider 10
1060 Saint-Gilles (Bruxelles)
Tel: 0032 (0)2 537 49 97
WerkgroepMorkhoven@gmail.com
postmaster@droitfondamental.eu
issakaba@skynet.be

LINKS:

- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental - (French, English, Italian)
- http://pedopitchoun2.blogspace.fr
- Zandvoort case
- Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
- Réseau Zandvoort
- Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz

PHOTOS:

- Marcel Vervloesem qui est gravement malade (cancer, maladie du coeur, diabète, maladie des reins,) et est enfermé pendant 9 mois à la prison.
- Stefaan De Clerck, Ministre de la justice belge, qui ne veut pas laisser enquêter l'affaire Zandvoort en les disparitions des documents et de 7 cd-roms Zandvoort aux courts de Turnhout et d'Anvers. Il y a plus qu'un mois que le Ministre déclarait à l'avocat de Vervloesem qu'il faisait enquêter sur les conditions de détentions de Marcel Vervloesem mais Le Ministre n'a pas respecté ce promesse. De Clerck (membre du Parti flamand Démocrate Chrétien) qui parle constamment d'une 'justice humaine' et de son 'Masterplan pour des prisons humaines' maintient en prison, des prisonniers gravement malades, jusqu'à la fin de leur vie. Au même moment, il se plaint au gouvernement hollandais de la 'surpopulation' de ses prisons. Il y a quelques semaines que le gouvernement hollandais a accepté de vendre à l'état belge une prison, pour déporter quelques centaines de prisonniers belges dans les prisons hollandaises, qui deviendra une sorte de Guantanamo hollandais.

De commentaren zijn gesloten.