01-10-08

Marcel Vervloesem: arrêt de la grève de faim


Marcel Vervloesem arrête sa grève de la faim

GevangenisBrugge.151041743


Posted: Wed Oct 01, 2008 7:53 pm

Marcel Vervloesem arrête la grève de la faim, pour continuer le combat

Marcel Vervloesem, en concertation avec la direction du Werkgroep Morkhoven, a décidé le 30 septembre 2008 à 16h50, d’arrêter sa grève de la faim qu’il a débuté le 5 septembre et assortit d’une grève de la soif durant les 7 premiers jours. Il a été emprisonné sans que les juges de la Cour d’Appel d’Anvers et de la Cour de Cassation de Bruxelles ne veuillent tenir en compte du vol de pièces décharge, malgré que ce vol ait été confirmé par le Conseil supérieur de la Justice, ni du déni de tous ses droits à la défense.

Il a mis sa vie en jeu pour demdaner des lois européennes qui protègent les citoyens des simulations d’erreurs judiciaires avec pour effet d’anéantir les victimes et témoins du crime organisé. Il a accepté d’arrêter la grève de la faim, vu les procédures au tribunal de l’application des peines et les procédures à la Cour Européenne des Droits de l’Homme et aux motifs:

1ier. Des appels pressants des associations internationales de la protection de l’enfance et des victimes du réseau pédocriminel Zandvoort qui lui demandent de rester en vie afin qu’il puisse témoigner à la réouverture de leur dossier, également fermé en l'absence de pièces majeures. Il a été très sensible à l’appel de jeunes victimes à toutes les autres victimes, leur demandant de se lever pour leurs droits.

2e. Pour pouvoir recevoir les délégations de l’ONU appelées afin constater :
- Les traitements des victimes et des témoins qui dénoncent les réseaux pédocriminels.
- Les punitions arbitraires, en l'absence d’infraction au règlement de la prison:
- Enfermement en cellule d’isolation.
- Violation de la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
- Violation de la convention des Droits de l’Homme.
- Interdiction de contact avec les autres prisonniers.
- Non respect du droit de visites.
- Rétention de courrier
- Limitation de la consultation de ses avocats

3e. Pour pouvoir continuer, en collaboration avec son association, les actions de sensibilisation à la nécessité de lois européennes pour l'application des droits de l'homme

-----

Marcel Vervloesem a un triple cancer, une défaillance cardiaque grave et d’un diabète insulinodépendant. Il est dans un état de déshydratation aggravé contre sa volonté, du fait qu’il ne lui a été donné que de l’eau bouillante qui lui a occasionné des douleurs insupportables qu'il ne parvenait pas à la boire.

Il était depuis le matin, dans l’impossibilité de boire sans vomissement immédiat. Il avait perdu concience sans pouvoir définir exactement pendant combien de temps. Il ne parvient plus à dormir ou à rester debout que quelques instants.

Marcel Vervloesem a déjà, protesté contre un emprisonnement arbitraire et fait une grève de la faim, en 2005. Il avait été réalimenté à la prison de Bruges. La manque de contrôle de l’augmentation du sucre dans le sang avait provoqué trois comas diabétiques, chacun susceptible de lui être fatal, en raison de son état cardiaque.

Le Werkgroep Morkhoven ignore à l'heure actuelle, s'il a survécu à la réalimentation.

http://droitfondamental.eu/phpBB2/viewtopic.php?t=669

Photo: prison de Bruges (Belgique)

De commentaren zijn gesloten.