17-09-08

Marcel Vervloesem, 13ième jour - Diffusez ce message !


Réseaux pédocriminels - Etouffement - Marcel Vervloesem assassiné

vervloesemLes Ministres successifs de la Justice, Onkelinx (PS) et le récent Vandeurzen (CD&V) n’ont jamais voulu répondre aux demandes sur les vols des documents dans le dossier de Marcel et le vol des 7 CD-ROM de Zandvoort, à la Cour d'appel à Anvers.

 On veut complètement isoler Marcel et étouffer toutes les nouvelles sur sa grève de la faim et de la soif. Dès qu’il sera mort, les médias publieront (peut-être) un message « Le chasseur de pédocriminels est décédé à la Prison de Bruges, à cause de sa grève de la faim et de la soif » et le dossier Zandvoort sera fermé.

Marcel est sorti du coma, réhydraté de force, et était à nouveau conscient hier. Il se trouve complètement isolé dans une petite cellule plus petite qu’une cage à chien à la SPA. Il ne voit presque aucune personne.  Ses lettres sont presque toutes bloquées.  Il boit un petit peu parce qu'il souffre des douleurs insupportables.

Il peut retomber à chaque moment dans un coma diabétique. Ses reins peuvent bloquer à chaque moment et il ne sait presque plus dormir à cause de sa souffrance physique.

Nous avons tous l’impression qu'on attend vraiment sa mort et que le ministre de la justice veut gagner de temps avec cette comédie autour le droit de visite.

Nous devions tous contacter l'ordre des médecins et les Droits de l’homme ainsi que les membres du Parlement Européens de toute urgence.

 Des Parents militants en Europe ont écrit au Ministre de la Justice, sans recevoir une seule réponse ! Il faut réagir si nous sommes humains ! Car ça peut vous arriver à vous aussi !

UnCitoyenEnRévolte

http://laviedeperes.over-blog.com/article-22858675-6.html#anchorComment


Ecrivez par lettre recommandée à Marcel Vervloesem - Diffuser cette adresse et demandez tout le monde, comme Amnesty International le fait, de lui écrire

Gevangenis Brugge - Ziekenhuisafdeling
t.a.v. Marcel Vervloesem
Legeweg 200
8200 Sint-Andries - Brugge
(Belgique)

De Belgique : Tel: 050 45 71 11 - Fax: 050 45 71 89
De l’étranger : Tel: 0032 50 45 71 11 - Fax: 0032 50 45 71 89

Protestez par lettre recommandée à:

Minister Jo Vandeurzen
Ministre de la Justice - Minister van Justitie
Waterloolaan 115
1000 Brussel (België)
Tel.: 02 542 80 21 - (0032 2 542 80 21)
Fax: 02 542 80 00 - (0032 2 542 80 00)

Algemeen Bestuur der Strafinrichtingen
Direction générale des prisons
Hans MEURISSE
Directeur general
Waterloolaan 76
1000 Bruxelles
Tel. : (0032) 02 542 82 01
Fax : (0032) 02 542 82 85

Couverture judiciaire de la pédocriminalité - des enquêtes étouffées
- http://de-lachende-advocaat.skynetblogs.be/post/6142710/belgique-les-rapports-entre-la-mafia-et-la-p
- http://www.juliemelissa.be/ 'le serveur “www.juliemelissa.be” est introuvable'
- http://www.comites-blancs.be/plan.php3

Vidéos:
- http://www.dailymotion.com/alchimie33/video/x6idhy_marcel-vervloesem-petition-pour-sa_news
- http://www.youtube.com/watch?v=2PajOlfeLLY
- http://www.youtube.com/watch?v=KCdujI03CqU
- http://www.youtube.com/watch?v=MHJZZ9dtDw4
- http://www.youtube.com/watch?v=YFHui4vYaSI
- http://www.youtube.com/watch?v=LI-TTcN6Hrg
- http://www.youtube.com/watch?v=VY1Hl5rqZYE
- http://www.youtube.com/watch?v=etMKmCQmYDQ
- http://www.youtube.com/watch?v=GppAwZewpBo
- http://www.youtube.com/watch?v=tWGD-p4G95M
- http://www.youtube.com/watch?v=wtJbjXDo1fQ
- http://www.youtube.com/watch?v=iueMpyQhHyM
- http://www.youtube.com/watch?v=4EFm6dJt5So
- http://www.youtube.com/watch?v=2oUv-gb4ADg
- http://www.youtube.com/watch?v=tLuSGBjIsCo
- http://www.youtube.com/watch?v=7TcHFMgaHl0
- http://www.youtube.com/watch?v=EgNnpRyHwZk
- http://www.youtube.com/watch?v=eztlhl-CbQo
- http://www.youtube.com/watch?v=IkxpA35KBsY
- http://www.youtube.com/watch?v=H8Y-hQUeSxc
- http://www.blinkx.com/video/marcel-vervloesem-leader-du-werkgroep-morkhoven-r-sout-l-interdiction-de-distribuer-des-pamphlets/Ih3H8Z-C_iIcg9zlvGpB5A
- http://www.blinkx.com/video/action-werkgroep-morkhoven-dirrig-e-par-marcel-vervloesem-pamphletverbot/MXj28ouqkJmr-6-z7swbIw
- http://droitfondamental.eu/001-meurtre_d_un_hero_flamand_Jour_J-2-FR.htm
- http://video.google.fr/videoplay?docid=7841199076199452674&hl=fr

21:17 Gepost door Jaap in Actualiteit | Permalink | Commentaren (3) | Tags: citoyen en revolte |  Facebook |

Commentaren

'En Belgique, tout ce qui touche à la justice fait peur aux honnêtes citoyens'
Ici, en Belgique, tout ce qui touche à la justice fait peur aux honnêtes citoyens. Pourtant, ça fait 40 ans que je n’entends que des plaintes telles que "La Justice n’est faite que pour ceux qui ont des sous et pour les malhonnêtes".

Mais un jour, les mentalités changeront.
C’est un peu comme faire du Vélo en Ville ! Je suis toujours membre effectif du GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens) et je vois les évolutions depuis 2.000 (aucun cycliste à Charleroi) et même dans des villes qui ont des responsables peu courageux et/ou ne croyant pas à ce mode de déplacement, comme la Ville de Nice, l’une des plus mauvaise élève française en matière de mobilité alternative, à l’auto où 50 % des déplacements, en auto, se font sur moins de 5 Km, et donc faisable à vélo.

Oui, c’est une question de mentalités… à changer ! Et nous nous efforçons de la faire changer heure après heure, jour après jour et année après année… auprès de chaque personnes de notre entourage : familles voisins, amis, connaissances… C’est aussi un moyen de communication.

Nous les représentants de commerce, les responsables commerciaux, les « Sales Manager » devons manœuvrer ainsi (la pression à 100 %) pour « Vendre » notre came, au risque d’être viré par nos tôliers en cas de non résultats escomptés.

C’est donc notre travail continuel et journalier – de chacun de nous - qui fera son œuvre. C’est de rassembler le plus de membres et de sympathisants possibles pour militer. Et nous sommes sur le bon chemin pour mettre la pression qui est nécessaire pour constituer une « Masse Critique » qui permettra le bon changement souhaité.

Le jour où tous les citoyens en auront marre… et bientôt ce sera le cas – en raison des agissements toléré de l’ultralibéralisme (où tous les coups sont permis aussi) et où l’on démantèle les services publics et où tout augmente… les tarifs GSM, les produits pétroliers, la nourriture, les loyers,… bref, là ou tout est dérégulé… et là où il n’y a plus de règles…

J’attends ce moment avec impatience, comme tant d’autres gens assoiffés de justice… et d’un monde meilleur. Il est temps de donner un grand coup de balais dans ces repères d’injustices !

Bien à toi, Pascal, et aussi à Alain, Jan et les autres...

Et courage !
Michel

Gepost door: Morkhoven | 19-09-08

Nous ne pouvons rester indifférents ! Pédocriminalité - Affaire Zandvoort - Marcel Vervloesem en danger

Les politiciens belges attendent silencieusement sa mort pour que l'affaire Zandvoort peut être étouffer


En refusant de boire et de manger, ainsi que la prise de ses
médicaments, alors qu'il est cardiaque et diabétique, Marcel
Vervloesem, qui s'est présenté de lui-même à la prison de Turnhout, met volontairement sa vie en danger. Une vie consacrée tout entière à la dénonciation des réseaux pédo-criminels. Affaibli et plongé dans une lassitude extrême, ayant été attaqué de toutes parts cet homme a besoin de notre solidarité. Nous ne pouvons rester indifférents.
Quelles que furent les erreurs que l'on a pu reprocher à cet homme, nous n'avons pas le droit de le laisser mourir en prison. Le 5 septembre 2008, à 14h00, Marcel Vervloesem est entré en prison. Depuis ce jour et cette heure, il refuse de boire et de s'alimenter ainsi que de prendre ses médicaments alors qu'il est diabétique et cardiaque.

Ruf Nachtengaele qui prétendait que les problèmes concerne le visite de Marcel au prison de Bruges est seulement un 'question de communication', visitait Marcel au 18.9.2008.

Dans son rapport de son visite à Marcel il nous laisse voir un Marcel qui se sent bien étcitéra... mais la réalité est beaucoup plus grave et Marcel peut tombé chaque moment du jour dans un coma diabétique ou avoir un attaque cardiaque !

Il y a aucune raison d'enfermer un homme comme Marcel qui est si gravement malade (coeur, diabétique, cancer) au prison.

C'est un meurtre et le ministre de la justice belge Vandeurzen (CD&V, Démocratie Chrétien) est très bien au courant de ce meurtre.

Le ministre sait:
- qu'on a volé des documents en décharge du dossier de Marcel et que ce vol est constaté par le Conseil Supérieur de la Justice)
- que l'affaire pédocrimelle Zandvoort n'a jamais été inquêté
- que les criminels dans cet affaire sont encore libre
- que les -suivant le rapport du police fédérale- 88.539 enfants dans l'affaire Zandvoort sont jamais identifié
- que le magistrat pédocriminel dans l'affaire Zandvoort n'est jamais poursuivi
- que les 7 cédéroms de porno d'enfants que le Roi laissait
transmettre au procureur-général d'Anvers, ont été volé et que ce vol est constaté par le Conseil Supérieur de la Justice
- qu'il protège les criminels (violeurs et voleurs) et préfère que Marcel est enfermé au prison
- que la santé de Marcel est abominable (coeur, diabètique, cancer) et que Marcel ne peut pas survivre l'enfermement au prison (même s'il arrête son grève de a faim et du soif et qu'il reprend ses médicaments
- qu'on a déjà décidé de fermer l'enquête et de détruire les cédéroms de Zandvoort après la meurt de Marcel
- qu'il y a 27 procès-verbaux concerne la violation des moeurs sur des enfants et des jeunes autour l'accusateur principal de Marcel qui reste en liberté et a été nommé comme président du commission de la sécurité en de la police du ville Herentals
- qu'il y a six mois que Marcel a été invité par le Collège de
procureurs-général à de La Haye concerne le réseau de Zandvoort et que ce Collège prépare en ce moment un rapport autour les fraudes de la justice belge dans le dossier de Zandvoort
- que Marcel a commencé un procédure d'urgence à la Court European des Droits de l'Homme de Strasbourg et qu'on doit meutrier Marcel pour éviter que l'Etat belge devient condamné à nouveau pour la violation des droits de l'homme et la protection des abuseurs d'enfants.

--------------

je m'ai manifester à la réception de la prison à 13h30;
après les formalités (p.e. l'inscription ) j'ai attendu dans une
grande salle d'attente avec une soixantaine personnes;

14h30: une gardienne m'a accompagné vers la section médicale (j'étais la seule personne pour visiter un prisonnier làbas); les autres prisonniers étaient visités dans la grande salle de visite.

De 14h30 à 15h30 j'ai parlé avec Marcel nous deux assis à une petite table dans un local (hall) lequel confine à sa chambre .

il est maigri; il dit qu'il est se sent en général fatigué.
au moment que je l'ai rencontré il était malgré les circonstances relativement fort
-il dose sa consommation d'énergie , et se repose beaucoup-

il était très causant comme nous le connaissons; mais avec une voix qui est un peu faiblie.
il argumente et parle clair, considéré, et logique.
si j'ai bien compris, il fait la grève de la faim (et stop des
médications) pour différentes choses:
* protest par rapport au fait qu'il est condamné par la justice sur une dossier/enquête incomplète (par exemple: éléments à décharge ne se trouvent pas dans le dossier etcetera....)
* protester par rapport le fait qu'on l'a emprisonner malgré la
plainte chez la cour Européenne
* il veut qu'on lui donne clarté par rapport à la disparition de 7 CD-Roms (Zandvoort) sur un tribunal à Anvers
* (et peut-être j' ai oublié encore une -ou des raisons-)
il est déterminé de continuer avec sa grève et le stop de prise des médicaments;

le personnel le traite correctement mais d'une façon réservée ; pas de vraie communication du personnel avec Marcel;
Avec une personne il a eu une longue conversation, avec l'aumônier.

En ce qui concerne encore son état physique; l'envie de vomir est passé ( toutefois aujourd'hui): peut-être c'est parce que son estomac s'est stabilisé.

Son appétit, la sensation de la faim est maintenant disparu. Il a le sentiment qu'il est à ce moment plus facile pour continuer sa grève.
Voir un repas , qu'on le offre encore chaque moment comme chez les autres prisonniers, ne fait rien à lui. Il n'a plus de faim.

Boire: maintenant il boit encore, quatre tasses de l'eau du robinet; il préfère cet eau au lieu de l'eau d'une bouteille.
4 tasses; c'est trop peu; c'est insuffisant. le risque de
déshydratation est grave.

Je lui ai demandé explicitement si il a déjà été vraiment en coma; il a répondu avec une négation.
Alors, jusqu'aujourd'hui il n'a pas été en coma.
Il a des troubles du sommeil: dans la nuit il ne dort parfois pas ou peu, et pendant la journée il se sent parfois engourdi de sommeil.

Chaque jour: 4 fois il y a un contrôle médical; et si j'ai bien
compris il y aussi un ou deux contrôles dans la nuit.
Marcel a le perception que la directrice (la directrice de la section médicale) absolutement veut éviter qu'il arriverait quelque chose grave à Marcel.
L'évolution de son état physique est imprévisible; demain il peut être totalement différent qu'aujourd'hui.

ce qui me frappait aussi, hier, dans le contact avec Marcel, c'est le fait que Marcel n'a pas de contact avec des autres détenus de la section médicale; je ne sais pas la (les) raison(s) de cette situation;
est ce que c'est selon le règlement? est ce que c'est normal ? je ne sais pas. Il y a pourtant là bas un local, comme m'a expliqué

Marcel (et ce que j'ai vu aussi du côté où j'étais assis), un local dans lequel les prisonniers - je suppose selon des conventions internes et sur un moment déterminé- pouvaient se bouger un peu libre(?) et bavarder.
Il faudra demander encore des explications à Marcel sur cela.
En fait il vit très isolé là bas.

ce qu'est aussi misérable, et pas sain, c'est le fait qu'il n'y a pas de possibilité d'ouvrir une fenêtre et q'il n'y a pas alors
la possibilité de faire entrer de l'air frais; il y a airco sur sa
chambre, mais ca donne la conséquence que Marcel a la gorge sec...
j'ai vu l'intérieur de sa chambre ; une vrai espèce de chambre
médicale , avec un lit au centre de la chambre.

encore quelque chose: Marcel me disait que le procureur-général d'Anvers lui a écrit une lettre avec la promesse de la restitution de certaines choses qui étaient confisquées dans une perquisition chez Marcel . De quoi il s'agit, et quand et comment se serait réglé...je ne sais pas.

Gepost door: maurice | 20-09-08

Adieu Gina
Zandvoort

Le meurtre de Gina Pardaens-Bernaer - Werkgroep Morkhoven.

†15 novembre 1998 †

Assistante sociale, Gina Pardaens-Bernaer avait rejoint le Werkgroep Morkhoven, à l'occassion de la découverte du réseau Zandvoort, en juillet 1998. Elle travaillait au dossier Schadwald, du nom d'un petit garçon disparu d'Allemagne à l'âge de 11 ans et dont la recherche avait mené l'association, au réseau. Elle découvrait rapidement l'implication des services secrets allemands, par le beau-père de l'enfant, Rainer Wolf.

Elle commençait alors à avoir des problèmes de perturbations de téléphone, de fax et d'ordinateur. Elle recevait des appels répétitifs de personnes qui raccrochaient après un long silence. Belgacom, alors monopole d'état en matière de téléphonie, ne prétendait pas réussir à trouver l’origine des interférences, ni des appels anonymes. Leur enquête les avait mené à découvrir qu'une deuxième ligne aurait été ouverte sur son téléphone sans qu'elle ne l'ait jamais commandé et qu'il y aurait eut "un petit fil détaché".

C'est Gina Pardaens-Bernaer qui fit une copie d'un des cédéroms de Zandvoort et l'envoya à l'organisation "CIDE", qui à son tour la communiqua à Interpol. Elle avait découvert un "film snuff", où figurait le viol et le meurtre d'une petite fille et dans lequel elle avait reconnu un ancien associé de Michel Nihoul, célèbre dans le dossier Dutroux. Des hommes l'arrêtaient dans un train et lui dirent d'arrêter ses recherches. Depuis, elle se déplaçait en voiture, mais elle fut rapidement suivie. Elle notait les plaques d’immatriculation, parmi lesquelles d'une Mercedes grise qui s’avérera être celle de l’ancien chauffeur du bar "Dolo: le quartier général de Michel Nihoul à Bruxelles, où il rencontrait tous les policiers qui "rataient" chaque enquêtes relatives à l'exploitation sexuelles d'enfants.

Elle avait collaboré au programme télévisé "Faits divers" de la RTBF, avec le journaliste Dessart. Ils furent tout deux interrogés par la police judiciaire au sujet de l’affaire Schadwald. Les officiers semblaient d'avantage intéressés à leurs connexions avec le Werkgroep Morkhoven, qu'à la disparition de l'enfant. L'audition lui avait paru "hautement remarquable, intimidante et clairement dirigée afin de lui faire révéler sur ses sources", avait-elle dit au journal "De Morgen".

Le harcèlement téléphonique augmentait. Elle recevait des menaces de mort, de personnes dont les voix étaient déformées par un appareillage électronique. Suite de deux de ces appels, son fils, alors qu'il était sur sa bicyclette, fut renversé par une voiture dont le conducteur s'enfuit sans s'arrêter.

Quatre mois étaient passés depuis que Gina Pardaens-Bernaer collaborait avec le Werkgroep Morkhoven, quand le 14 novembre 1998 au soir, elle appelait Jan Boeykens, président de l’association. La communication était si brouillée qu'ils avaient des difficultés à s'attendre l'un l'autre, mais il parvint à apprendre qu'elle avait été objet d'une nouvelle série de menaces de mort:- "Avec ce que j'ai découvert", dit-elle, "soit la Belgique explose, soit je suis assassinée".

La nuit même, à l'aube du 15 novembre, sa voiture fut retrouvée écrasée sous un pont, sans qu'aucune trace de freinage n'ait pu être relevé, aurait pu démontré qu'ils avaient été sabotés. L'état de la voiture se passe de commentaire.

La Belgique n'a pas explosé. Le meurtre ne fut objet d'aucune enquête policière. Peu après, le bureau de son avocat, Maître Arnould, était cambriolé et des dossiers étaient volés.

Les membres du Werkgroep Morkhoven, qui admiraient Gina Pardaens-Bernaer, furent brisés par ce meurtre, qui aurait pu être évité si la police avait rempli son devoir. Le Mémorial de Zandvoort, à l'occasion du dixième anniversaire de la découverte du réseau sera aussi fait en son honneur.

Adieu Gina, on ne t'oubliera jamais..

Gepost door: lulu | 22-09-08

De commentaren zijn gesloten.