13-10-07

Réseaux pédocriminels: La Princesse de Croÿ sévèrement brulée


Vice-Présidente du Werkgroep Morkhoven sévèrement brulée

ZandvoortFoto'sVerbrand1.PICT1102Bruxelles, 11 oktober 2007

A Monsieur Charles Michel
Député et Porte-parole MR (Mouvement Réformateur)

Cher Mr Michel,

La Princesse de Croÿ, Vice-présidente de l'ASBL Werkgroep Morkhoven qui lutte contre les réseaux pédocriminels, a été sévèrement brulée.

La Princesse est objet d'un grave harcèlement administratif depuis son combat contre la traite d'enfants et qui s'est aggravé depuis qu'elle s'occupe du réseau Zandvoort et depuis que le siège social de l'ASBL Werkgroep Morkhoven, dont elle est le Vice-présidente, se trouve à son adresse, Rue Faider n°10 à Saint-Gilles.

La nuit du 9 au 10, les réservoirs qui ont recueilli des dizaines de milliers de litres d'eau dans le salon de la Princesse de Croÿ en cinq ans, étaient à nouveau pleins.
Les trous dans la toiture ayant engendré un court-circuit, cette partie de la maison est privée d'électricité. Il nous a donc fallu évacuer l'eau à la lueur des bougies. Un moment d'inattention a suffi pour que le pantalon de la Princesse s'enflamme. La brûlure est au deuxième degré, selon le médecin.

Faute de réaction suite aux multiples mises en demeure de la commune pour la réfection de la toiture, les travaux ont commencé à la date prévue (9.10.2007).
Le syndic a exigé l'arrêt des travaux dés à partir du moment où le toit avait été enlevé (10.10.2007), soit manifestement dans le but de nuire, puisqu'il ne s'était pas manifesté, alors qu'il avait copie du devis avec date du début des travaux depuis un mois et demi.

N'y aurait-il aucune solution pour assurer à la Princesse son droit à un logement suffisant et une électricité normale au siège social du Werkgroep Morkhoven ?

Je vous envoie à toutes fins un extrait de la loi concernant les obligations d'un syndic.

Veuillez croire, cher Monsieur Michel, à l'assurance de toute ma considération.

Jan Boeykens,
Président du Werkgroep Morkhoven

ASBL Werkgroep Morkhoven
10 rue Faider
1060 Bruxelles
werkgroep_morkhoven@hotmail.com

Cc: anne.barzin.lachambre, an.bergs.e-gov.be, anne.lemaire, antoine.verthez, arensgilberte, bstaes.europarl, carine.tkint, oliver.allen, cdesama.europarl, claudia.neves.ch, colette.burgeon.lachambre, controverse.rll.be, daniel.bacquelaine.lachambre, daniel.feret.lachambre, dducarme.europarl, dentisterie_sociale, dirk.bulkmans.belga, dsterckx.europarl, eric.massin.lachambre, eric.libert.lachambre, forum.lesoir, gdeprez.europarl, gazette.charline, geert.versnick.deKamer, gewest.brussel.groen, giorgiogagliardi.it, GRYBINSKI.tf1.fr,

http://groups.msn.com/woonbeleid-PolitiqueduLogement/
http://slaapkamers-met-zwembad.skynetblogs.be/
http://www.droitfondamental.eu/
http://doofpot-justitie.skynetblogs.be/


PICT0947Voir et Visiter Bruxelles

L'asbl Werkgroep Morkhoven et la Fondation Princesse de Croÿ organisent des portes ouvertes dans la Rue Faider n°10 à Saint-Gilles

Pour information et rendez-vous: 02 537 49 97 - Rue Faider 10, 1060 Saint-Gilles
werkgroep_morkhoven@hotmail.com - issakaba@skynet.be

16:30 Gepost door Jaap in Algemeen | Permalink | Commentaren (4) |  Facebook |

Commentaren

Princesse de Croÿ sévèrement brulée: La Chambre se referme
De: postmaster@dkc.local
Date: donderdag 11 oktober 2007 11:50:40
A: werkgroep_morkhoven@hotmail.com
Sujet: Undeliverable: Réseau Zandvoort: problèmes à Bruxelles

Delivery has failed to these recipients or distribution lists:

jean.pierre.malmendier@lachambre.be (MR)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

josee.lejeune@lachambre.be (MR)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

josy.arens@lachambre.be (CDH)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

jean.pierre.detremmerie@lachambre.be (PSC)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

francois.dufour@lachambre.be (PS)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

herve.hasquin@lachambre.be (MR)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

jean-pol.henry@lachambre.be (PS Charleroi)
An error occurred while trying to deliver this message to this recipient e-mail address.
Microsoft Exchange will not try to redeliver this message for you. Please try resending this message, or provide the following diagnostic text to your system administrator.

The following organization rejected your message: post01.dekamer.be.

Gepost door: Jan Boeykens | 13-10-07

France - sites internet pédophiles - 1.400.000 photos et 27.000 vidéos

Vaste coup de filet dans le réseau pédophile
vendredi 12 octobre 2007

Plus de 300 hommes ont été interpellés dans une opération sans précédent contre des internautes surfant sur des sites internet pédophiles. 144 personnes sont formellement mises en cause.


Agés de 19 à 70 ans, ils sont chefs d'entreprise, ouvriers, artisans, enseignants, éducateurs, commerçants ou militaires : 310 hommes ont été interpellés depuis lundi lors de la plus vaste opération jamais montée en France contre des internautes amateurs d'images pédopornographiques.

Cent quarante-quatre, qui détenaient des photos ou des vidéos pédopornographiques échangées sur internet, avaient été formellement mis en cause vendredi en fin de matinée dans le cadre de l'opération "Arc-en-ciel".

Une association de protection de l'enfance italienne "telephono arcobaleno" (arc-en-ciel) avait dénoncé en janvier l'existence d'un site web proposant le téléchargement de ces photos.

Au total, 310 hommes concernés par ces échanges de photos et de vidéos ont été identifiés et interpellés, pratiquement au même moment, dans 78 départements de France et d'outre-mer.

Vingt-quatre ont été mis hors de cause, 144 ont reconnu les faits ou possédaient des images ou des films vidéo pédopornographiques. Les 142 autres étaient encore en cours d'interrogatoire vendredi à la mi-journée.

Un homme en état de récidive, traduit mercredi devant le TGI de Valenciennes en comparution immédiate, a été condamné à 12 mois de prison ferme. Deux autres ont été mis en cause pour des atteintes sexuelles sur des mineures de leur entourage.

L'un d'eux, âgé de 51 ans, a été écroué à Caen après avoir été mis en examen pour "détention, diffusion d'images pédophiles et corruption de mineur". Arrêté lundi à Mézidon, près de Lisieux (Calvados), il serait le "personnage-clé du dossier". Des "milliers d'images de jeunes filles principalement" téléchargées sur un site internet pédopornographique ont été découvertes chez lui.

Au total, plus de 1.400.000 photos et 27.000 vidéos pédopornographiques ont été saisies lors de l'opération "dont certaines sont très dures", a expliqué à l'AFP le colonel Jean-François Impini, commandant le service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) de la gendarmerie.

L'enquête a été "particulièrement longue", a souligné le colonel Impini qui dirige les cyber-patrouilleurs qui traquent les pédophiles sur internet dans deux unités du STRJD du Fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) : la division de lutte contre la cybercriminalité (DLCC) et le Centre national d'analyse des images pédopornographiques (CNAIP).

Ces spécialistes ont découvert, sur un serveur français, que ces images avaient été téléchargées plus de 21.000 fois par près de 10.000 utilisateurs, dont les 310 internautes français formellement identifiés.

Un logiciel, dit "Log-P2P" ("peer to peer", échanges de fichiers), développé depuis cinq ans par un gendarme bordelais et utilisé par des centaines de polices dans le monde, permet de balayer les réseaux d'échange de fichiers.

Une fois repérées, ces images sont transmises au Centre national d'analyse des images pédopornographiques (CNAIP), également au STRJD, pour être comparées avec les 500.000 images stockées dans une base de données.

Pendant ce temps, le logiciel "Log-P2P" identifie les diffuseurs. Une demande au fournisseur d'accès, dans le cadre d'une procédure de flagrance, permet alors de remonter vers les pédophiles présumés.

Pour chaque internaute présumé amateur d'images pédopornographiques, il a fallu obtenir l'accord du parquet régionalement compétent pour mener une perquisition à domicile et saisir fichiers et ordinateur.

La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a adressé "ses plus vives félicitations" aux gendarmes d'Arc-en-ciel.

http://www.france24.com/france24Public/fr/nouvelles/france/20071012-france-reseau-pedophile-internet-images-enfants-pornographie-coup-filet.html

Gepost door: Jan Boeykens | 13-10-07

Onkelinx: 'mérule flamande'
Les socialistes belges francophones attisent la haine ethnique


Incroyable dérapage de Laurette Onkelinx, l’encore actuelle ministre de la Justice du Royaume : dans un discours prononcé dimanche, lors du congrès du PS, elle a stigmatisé la « mérule flamande » (la mérule est un champignon mortel pour les maisons) qui « est en train de travailler l’État fédéral et cela avec la complicité des francophones assis aujourd’hui autour de la table des négociations (les libéraux du MR et le centre du CDH, NDA). Il ne faut pas être naïfs. Les Flamands savent ce qu’ils veulent et plus rien ne les arrêtera. Ce qui se passe aujourd’hui est bien plus grave et bien plus inquiétant qu’une discussion institutionnelle ».

Sur le constat, il n’y a rien à dire. Mais il y a les mots, des mots que l’on s’attend plutôt à trouver dans la bouche de l’extrême droite, pas de la gauche. Comment peut-on oser parler de « mérule flamande » ? Imaginez un instant que l’on remplace le mot « flamand » par « juif ». Vous y êtes ? Et confondre certains partis politiques flamands avec les « Flamands » en général est un glissement sémantique tout aussi grave. C’est un appel à la haine pure et simple. Et après cela, certains politiques belges osent accuser la presse internationale d’exagérer la gravité de la crise que traverse ce pays (127 jours sans majorité de gouvernement).

Précision: le discours, dont le verbatim a été rapporté par le journal Le Soir d'aujourd'hui, est le discours qui a été distribué à la presse par le PS. Mais, comme certains d'entre vous me l'ont fait remarquer, le mot "flamande" n'est pas repris sur le site d'Onkelinx. Curieux. J'ai donc appelé le journaliste qui a rédigé cet article, David Coppi, qui confirme bien que le mot n'a pas été prononcé à la tribune : "j'ai appelé Laurette Onkelinx pour savoir ce qui s'était passé. Elle m'a dit qu'au dernier moment elle avait omis ce mot à la tribune, car "peut-être que la première version pouvait être erronément interprétée comme une provocation contre tous les Flamands"". "Peut-être"? Sur le fond, cela ne change rien : le discours a été préparé à froid, ruminé avant d'être distribué à la presse. A la limite, on aurait pu pardonner un dérapage de tribune. Pas là. Le mal est fait. Onkelinx a simplement fait un acte manqué en cassant elle-même le off...

Rédigé le 15/10/2007 à 17:09 dans Belgique, Humeur |

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2007/10/les-socialistes.html

Gepost door: Jan Boeykens | 17-10-07

30 arrestations en Espagne
Pédo-pornographie sur internet: 30 arrestations en Espagne (17/10/2007 14:40)

La garde civile espagnole a annoncé mercredi avoir arrêté 30 personnes dans une vaste opération contre la pornographie impliquant des enfants réalisée dans 30 provinces espagnoles. Quarante-quatre autres personnes laissées en liberté feront l'objet de poursuites judiciaires et 81 domiciles ont été perquisitionnés, a déclaré un porte-parole de la garde civile. Le directeur général de la police et de la garde civile, Joan Mesquida, cité par l'agence Europa Press, a souligné à Muros (nord) que jusqu'à 1.300 personnes pourraient à terme faire l'objet de poursuites judiciaires dans le cadre de cette enquête en fonction de ses résultats "au niveau mondial". Depuis plusieurs années, l'Espagne multiplie les opérations contre la pédophilie sur internet. En juillet, 66 personnes avaient été interpellées et 48 millions de photos et de vidéos de pornographie mettant en scène des enfants avaient été saisies au cours d'une opération coordonnée par Interpol. Les enquêteurs spécialisés s'aident d'un logiciel, "Hispalis", qui permet de détecter et fournir les noms et adresses des internautes se connectant sur des sites illicites. (GFR)


La Dernière Heure, © BELGA
MADRID 17/10 (BELGA)

Gepost door: Maurice Chevalier | 17-10-07

De commentaren zijn gesloten.